Grâce au zéro déchet, Andrée a résolu ses problèmes d'argent !

HISTOIRE - Il y sept ans, c'était la banqueroute pour Andrée et sa famille. Mais depuis qu'Andrée s'est mise au zéro déchet, la famille peut même mettre de l'argent de côté.

Andrée Nieuwjaer, c'est une petite star à Roubaix. Pas parce qu'elle a fait de la télé-réalité ou qu'elle est la sœur d'un acteur connu. En fait, Andrée est devenue la référence quand on parle de zéro déchet. Il y a 7 ans, elle et son mari Guy ont décidé de participer à un challenge organisé par la mairie, une expérience pour apprendre à réduire ses poubelles. Pour la Roubaisienne, plus que le côté écolo, c'est l'aspect financier qui l'intéresse. À ce moment ouvrier, le couple traverse une crise et n'arrive plus à boucler ses fins de mois.

Depuis, Guy et Andrée s'en sont sortis. Ils arrivent même à économiser ! Nous les avons rencontré dans leur appartement :

Un appartement presque normal

Lorsque l'on rentre chez Andrée, on est à mille lieux d'imaginer que des gens vivent ici en suivant un principe de vie différent du nôtre. Un salon, des chambres... tout ressemble à un appartement lambda. En fait, il faut chercher du regard les quelques accessoires indispensables au zéro déchet pour s'en rendre compte. Dans la cuisine par exemple, pas de poubelle, un congélateur plein de légumes, des placards remplis de boîtes d'aliments en vrac, des bidons de lessive faite maison, des herbes aromatiques qui sèchent. Sur le balcon, un composteur, des petits arbres fruitiers, des récupérateurs d'eau.

Dire que le zéro déchet c'est pour les bobos, c'est faux. Les gens riches s'en foutent. Les gens comme nous, on ne peut pas se permettre, si on jette notre argent alors on n'a plus rien. Mais le zéro déchet est pour toute les classes.

Andrée

L'aventure du zéro déchet commence en 2015 pour le couple Nieuwjaer. À cette époque, Andrée et Guy n'arrivent plus à payer les factures, perdent leur voiture, vont au Resto du Cœur pour pouvoir nourrir leur famille. "Il fallait qu'on trouve une solution". Et puis ils reçoivent un tract les invitant à participer à une réunion d'information. La mairie de Roubaix cherche 100 personnes pour devenir ambassadeurs du zéro déchet. "On s'est dit que ça allait nous changer les idées pour quitter la maison." Cette aventure a changé bien plus que leurs habitudes ! Dans son appartement, Andrée est fière de nous montrer le petit sac qui lui sert de poubelle, pour les ultimes déchets qu'elle ne peut pas composter ou recycler. Il fait à peine la taille d'un sac de course, pour une année.

Devenir zéro déchet pour faire des économies

Des économies, Andrée et Guy en ont fait un paquet. Déjà sur leur budget nourriture et puis aussi sur tout le reste. "Je me suis rendue compte que tous les mois je gagnais un petit peu d'argent", explique Andrée. "Avec le zéro déchet, j'économise en moyenne 300 euros par mois. Je place 200 euros sur nos livrets A et j'offre 100 euros à nos petites-filles". L'argent qu'elle arrive à mettre de côté lui permet d'avoir une sécurité financière en cas de coup dur, chose qu'il lui était impossible de faire avant.

Aujourd'hui je me sens bien, je ne dois plus rien à personne. Je sais qu'il y a à manger dans mon frigo, alors faites comme moi, on s'est sort.

Andrée

Avec ses premières économies, Andrée s'est offert un nouveau canapé parce que le sien avait bien vécu. Un achat sans crédit, un vrai pas en avant pour la Roubaisienne. Il lui restait même 10 euros en poche la fin de ce mois-là !

"J'ai été sévère avec moi-même et les membres de ma famille. Plus question de jeter, de gaspiller, de faire n'importe quoi avec son argent. S'en sortir et avoir un peu plus jusqu'à la fin du mois." Faire des concessions sur des actes du quotidien dont certains ne pourraient pas se passer. Par exemple, elle nous raconte, sourire aux lèvres, qu'elle est devenue adepte de la douche du dimanche. Le reste du temps, pour économiser l'eau et parce que c'est bien suffisant pour son hygiène corporelle, elle se débarbouille.

Andrée, la star de Roubaix

Dans leur petite ville du nord de la France, le couple est devenu un bel exemple de réussite. Andrée, surtout, est à l'aise pour présenter ce mode de vie. Plusieurs médias ont déjà fait son portrait. Un photographe américain est même venu chez eux pour un reportage il y a quelques années. Le mur du salon en témoigne; des clichés du couple et des coupures de presse sont encadrés comme une galerie souvenir. Une petite notoriété dont Andrée se sert pour passer son message : le zéro déchet peut sauver des vies.

Nous terminons notre rencontre sur le balcon, entre le compost et les œillets d'Inde plantés dans des bacs que Guy a récupéré dans la rue et repeints. Pas très loin, le couple a aussi un petit potager qui leur permet de récolter pas mal de fruits et légumes. "Pour moi, j'ai fait tout ce qui était possible de faire, remplir mon frigo, acheter en vrac, faire mon potager... Il ne faut pas en vouloir plus et ne pas être orgueilleux", conclut Andrée.

Pour en savoir plus, voici 6 exemples qui prouvent que passer au zéro déchet vous fera économiser de l'argent.

Ce site utilise Google Analytics.