2 gestes simples pour sauver nos petites bêtes en voie de disparition

SOS BIODIVERSITÉ - De plus en plus d'espèces sont entrain de disparaître ou de diminuer fortement, ce qui entraîne le déséquilibre de l'écosystème du jardin. Que pouvez-vous faire à votre échelle ?

Un million d'espèces animales et végétales sont menacées de disparition. C'est le constat alarmant du rapport de la Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), paru début mai. Et cela ne concerne pas que des espèces exotiques dans des pays lointains. En France aussi, on assiste à une diminution de nombreux animaux essentiels au bon fonctionnement de la nature.

Si les auteurs du rapport appellent à de grands changements de société, vous pouvez aussi  agir à votre échelle. Grâce aux conseils du président de la Société nationale de protection de la nature, Rémi Luglia, nous vous proposons deux solutions très simples pour préserver la biodiversité près de chez vous.

Débarrassez-vous des produits chimiques

Les produits chimiques sont en grande majeure partie responsables de la diminution de nombreuses espèces.

  • Le hérisson, par exemple, est en train de se raréfier partout en France alors qu'il joue un rôle indispensable dans le jardin. En mangeant les limaces, il protège le potager de manière naturelle.
  • Le ver de terre, à cause des produits chimiques souvent employés dans l'agriculture, est lui aussi en danger. Pourtant, nous vous avions déjà vanté ses mérites : en faisant des mottes dans la terre, il permet le recyclage des déchets végétaux, l'aération du sol, la pénétration de l'eau qui fait pousser des plantes.
  • Les oiseaux sont aussi victimes des pesticides : les moineaux sont affamés car ils ne peuvent plus manger d'insectes, ou sont empoisonnés par les graines dans les champs, qui ne sont plus comestibles.

“Il faut limiter au maximum les produits chimiques, et si on peut, les supprimer complètement. C'est essentiel pour préserver les espèces”, nous apprend Rémi Luglia, afin de prévenir ce massacre. Pour votre cultiver votre potager au naturel, découvrez les vertus de la permaculture.

Arrêtez de tondre votre pelouse !

C'est plutôt simple, non ? Pour aider à protéger certaines espèces en danger, il faut accepter de laisser son jardin en friche :

“Il faut absolument arrêter de vouloir contrôler la nature, laisser les mauvaises herbes pousser. Les herbes folles font des fleurs, qui vont nourrir les insectes. Cela permet de créer des isolats où des oiseaux et des insectes peuvent se reproduire. Si on arrête de tondre son jardin, on va voir pousser des orchidées. Alors que si on le tond régulièrement, on n'a aucune chance de voir les marguerites, les pâquerettes, et toutes sortes de fleurs”, affirme Rémi Luglia.

Ce décor naturel permet de nourrir les espèces, et ainsi, de les protéger. Et cela embellira votre jardin !

Ce site utilise Google Analytics.