Fumier et compost : quand et comment amender son potager ?

JARDINAGE - Améliorer la qualité du sol de son jardin, ce n'est pas une mince affaire ! Voici nos conseils pour amender dans les règles de l'art.

L'amendement est une technique pour améliorer la qualité du sol en modifiant sa composition chimique (son acidité) et sa structure (sa densité), permettant ainsi d'optimiser les récoltes à venir.  Qu'il soit organique avec du fumier et du compost ou bien à base de minéraux, l'amendement doit s'adapter en fonction de l'état de votre sol.

Attention, il ne faut pas confondre avec l'engrais qui lui, apporte seulement des compléments nutritifs aux plantes, et non au sol !

Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur l'amendement.

Quand amender son sol ?

Amender son sol se fait généralement lorsque votre jardin se retrouve en période creuse, de l'automne à la fin de l'hiver. En effet, si vous amendez trop tôt, vos plantations futures ne bénéficieront pas de la totalité des apports et vous favoriserez l'apparition des mauvaises herbes.

Il faut aussi éviter d'amender lorsqu'il y a encore de l'activité végétale dans votre jardin. Le fumier par exemple, très acide, risque de brûler les racines de vos plantations les plus fragiles.

À l'arrivée du printemps, votre sol aura retrouvé un équilibre et sera prêt à accueillir les légumes dans votre potager !

Comment amender son sol ?

Avant d'amender, il faut tout d'abord analyser votre sol pour savoir ce dont il a besoin. Vérifiez si la terre est plus ou moins argileuse, compacte, ou sablonneuse. Pour plus de précision, il existe même des kits pour tester l'acidité (pH) du sol.

Voici quelques types d'amendements que vous pouvez utiliser dans votre jardin :

  • Le compost : il améliore et nourrit tous les types de sol. Pour un sol sableux, il lui donnera de la consistance. Pour celui trop argileux, il l'allègera.
  • Le fumier : riche en matière organique acide, il est très apprécié pour améliorer les sols calcaires avec un pH élevé. Il est à utiliser composté (aéré et mélangé avec des déchets organiques ou végétaux) pour éviter que certaines maladies animales contaminent les cultures.
  • La chaux : cet amendement est utilisé pour diminuer l'acidité des sols.
  • Le sable : il permet d'alléger les sols trop argileux et de les drainer pour éviter que l'eau stagne au niveau des racines des plantes.
  • La cendre de bois (non traitée) : sa haute teneur en éléments minéraux comme le calcaire permet d'améliorer les sols trop acides.

Les amendements doivent être répandus en surface et enfouis superficiellement à l'aide d'un râteau. La quantité dépendra de la qualité actuelle de votre sol et celle souhaitée.

Ce site utilise Google Analytics.