Et si on vivait tous plus sobrement ? 5 modes de vie inspirants à découvrir sur 18h39

LA BELLE VIE - Minimalistes, aventurière du zéro déchet ou pionniers de l'autonomie énergétique, ils nous donnent envie de suivre leur exemple.

Sobriété. Voilà LE mot qui revient sans cesse lorsque l'on cherche des solutions pour limiter les changements climatiques. La sobriété énergétique est à nouveau au cœur du rapport de l'association Négawatt, qui propose des scénarios pour réduire la dépendance française aux énergies fossiles et au nucléaire. Pas sûr que la sobriété devienne la règle pour tous après la COP 26 - de nombreux dirigeants étant venus en jets privés à la conférence internationale qui se tient en ce moment à Glasgow, en Ecosse.

Mais ce qui nous donne malgré tout de l'espoir, ce sont tout ceux et celles qui ont témoigné ces dernières années sur 18h39. Simplicité volontaire, minimalisme, zéro déchet... Difficile de choisir entre tous ces exemples de vie, tant nous rencontrons de personnes passionnées et engagées. Voici tout de même 5 parcours de vie parmi les plus inspirants.

Certains vont très loin dans la sobriété, d'autres peuvent vous sembler des modèles plus accessibles. Mais tous ont commencé par de petits gestes pour transformer leur quotidien. Et une chose est sûre, avec eux, "se priver" et "apprendre à renoncer" donne très envie !

1 - Les minimalistes américains Joshua Millburn et Ryan Nicodemus

On commence fort avec un script digne d'un film hollywoodien. Joshua Millburn et Ryan Nicodemus étaient l'incarnation du rêve américain. Partis de rien, ils s'étaient enrichis en bossant comme des dingues dans les télécommunications. Jusqu'au jour où ils se sont rendus compte que tous les gadgets les plus coûteux ne les rendaient pas si heureux que ça. Alors qu'ont-ils fait ? Ils ont fait un grand tri dans leurs possessions, ils sont devenus minimalistes... et ils ont réalisé un documentaire diffusé sur Netflix.

Pourquoi c'est inspirant ? Parce que les excès de la société de consommation américaine ne nous sont pas totalement étrangers. Ce docu est peut-être le déclic qu'il vous faut pour désencombrer votre maison.

En savoir plus sur Joshua et Ryan.

2 - L'aventurière zéro déchet Anaëlle Marot

Anaëlle Marot a parcouru le même chemin qu'une bouteille qui aurait été jetée dans la nature et aurait terminé dans l'océan. Elle a remonté toute la Loire en kayak, avant de faire le chemin inverse à vélo. Et ramassé en chemin, avec des centaines de volontaires, 680 kilos de déchets. Anaëlle Marot anime avec Solène Chevreuil le Projet Azur, pour sensibiliser au grand problème des déchets à travers des défis sportifs.

Pourquoi c'est inspirant ? Parce qu'il n'y a pas besoin de prendre l'avion et de partir à l'autre bout du monde pour vivre l'aventure. Et si le kayak n'est pas votre truc, vous pouvez aussi emmener un sac poubelle avec vous en promenade pour ramasser quelques déchets au passage. Après avoir vu tous ces emballages se décomposer dans la nature, vous n'aurez qu'une envie... acheter vos produits alimentaires en vrac !

En savoir plus sur Anaëlle.

3 - La pro de la permaculture en ville, Valéry Tsimba

Comment se reconnecter à la nature quand on habite au milieu du béton ? En cultivant un potager sur son balcon, voyons ! Valéry Tsimba cultive tomates, petits pois et haricots sur son balcon de 4 m², selon les principes de la permaculture. Une philosophie qui, appliquée au jardinage, consiste à cultiver un potager productif et abondant en utilisant le moins d'énergie naturelle et humaine possible.

Pourquoi c'est inspirant ? Parce que Valéry nous prouve que l'on peut faire créer son potager quel que soit l'endroit où on habite. Même sans balcon, vous pouvez commencer par des herbes aromatiques ! Certes, vous ne deviendrez pas autosuffisant, mais cuisiner votre production ultra-locale sera déjà très satisfaisant.

4 - Le roi des habitats insolites, Jacob Karhu

Chercheur sur le climat, Jacob Kahru s'est rendu en Antarctique pour étudier les carottes glaciaires. Autant dire que pour lui, limiter son impact sur l'environnement n'est même pas une question. Après avoir vécu plusieurs mois dans une cabane isolée en montagne, il a construit un dôme géodésique, une habitation ultra-légère au design étonnant. Pourquoi un dôme ? C'est la forme qui permet de construire le plus grand volume habitable sur un minimum de surface et pour un minimum de matériaux.

Pourquoi c'est inspirant ? Parce que cela remet en perspective notre idée de la maison. Pas forcément besoin de quatre murs et d'un toit pour qu'elle soit confortable. Il existe de nombreuses alternatives pour des habitats plus sobres en matériaux de construction et en énergie de chauffage.

5 - Les pionniers de l'autonomie énergétique, Patrick et Brigitte Baronnet

Ils ont mis en pratique les slogans de mai 68 et s'y sont tenus toute leur vie. Patrick et Brigitte Baronnet ont quitté Paris au début des années 70 pour la campagne. Ils ont construit leur maison pour être à la fois autonomes en eau et en énergie. Avec pour guide, le principe de la sobriété heureuse : "vivre de peu pour vivre heureux".

Pourquoi c'est inspirant ? Banc thermique, séchoir solaire, poêle bouilleur... découvrez les solutions ingénieuses mises en œuvre chez Patrick et Brigitte. Si l'autonomie énergétique n'est pas encore pour vous, pas de problème ! La meilleure énergie est encore celle que l'on ne consomme pas, alors voici dans quel ordre réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

Racontez-nous votre histoire

Vous avez décidé de vivre plus simplement ou connaissez des personnes inspirantes ? Envoyez un mail à la rédaction pour partager votre histoire, à l'adresse contact@18h39.fr.

Ce site utilise Google Analytics.