Est-ce que ça coûte vraiment moins cher de fabriquer ses propres meubles ?

DIY - Entre les matériaux et les outils à acheter, est-ce que ça vaut le coup ? On a demandé à des expert-es comment réaliser un tuto pas cher.

Le Do-It-Yourself, ou “faire soi-même” en français, est devenu une tendance bien ancrée dans les habitudes des Français-es. Une passion pour le fait maison qui a envahi la décoration ainsi que l'ameublement. Les tutos font désormais partie des activités manuelles incontournables pour tou-te-s celles et ceux qui aiment bricoler. Fabriquer sa table basse, sa bibliothèque ou même un fauteuil : les passionné-es préfèrent mobiliser leurs mains pour confectionner un meuble sur-mesure.

Mais au-delà de la satisfaction d'avoir une pièce unique, certain-es cherchent aussi à faire des économies ! Raison pour laquelle, chez 18h39, nous précisons systématiquement le prix de revient d'un tutoriel. Alors certes, parfois le plaisir de faire soi-même importe plus que le prix. Mais on a quand même voulu tirer les choses au clair : est-ce une bonne affaire de fabriquer ses propres meubles ?

Optez pour des matériaux peu coûteux

Pour Daphné, du blog Be Frenchie qui partage régulièrement ses créations sur 18h39, il est difficile de trancher de façon catégorique. Tout dépend du type d'objets que vous souhaitez fabriquer. “Le coût de la main d'œuvre est tellement disparate dans le monde qu'il est difficile de comparer le prix de revient d'un meuble fabriqué à la maison à un meuble produit en masse. Évidemment chez soi, on n'est pas capable de compresser les coûts de fabrication, on en revient à un système plus artisanal”, explique-t-elle.

Difficile de concurrencer le prix d'une bibliothèque standard produite en grande quantité en usine. Entre le prix des matériaux, les outils et le temps que vous allez passer dessus, il est certain que la rentabilité ne sera pas au rendez-vous. Mais il est possible de faire soi-même sans se ruiner, et même à certaines conditions, de faire des économies.

Cela commence par le choix des matériaux comme nous le confirme Valentin Michaud, du compte Instagram 3decocentre. Il réalise lui aussi des tutoriels pour 18h39. “De manière générale le coût est plus faible si on fait par exemple un meuble avec du contreplaqué. En revanche, avec un bois massif cela va engendrer plus de frais.” Évitez donc le chêne, le bois ou même le hêtre qui sont des essences de bois relativement chères. À l'inverse, le sapin est un bois bien plus accessible.

Mais vous pouvez aussi ruser et faire comme Daphné : réutilisez du préfabriqué. “J'ai fabriqué une immense bibliothèque chez moi. Au départ je la voulais tout en chêne, mais niveau coût ce n'était pas possible. Finalement, j'ai opté pour du moitié sur-mesure : j'ai récupéré des caissons tout faits que j'ai réassemblés.

Misez sur la récupération (et votre imagination)

Daphné recommande également de bien réfléchir à la méthode de fabrication et de penser au maximum récup' pour limiter les coûts. “J'ai recyclé des meubles et je peux les transformer à l'infini !”, souligne-t-elle.

Plutôt que de construire vous-même un meuble de A à Z, rénovez et customisez une commode, une grande table ou même un lit. Fouillez dans vos greniers ou dans une brocante. On vous explique ici comment restaurer vos meubles chinés.

Ici la customisation de cet abat-jour avec un placage style scandinave coûte 15 euros, tandis que la rénovation de ce meuble vintage avec du papier-peint coûte entre 0 et 7 euros !

Et si vous manquez d'inspiration, découvrez ici l'ensemble de nos tutos récup' pour apprendre à donner une seconde vie à vos vieux meubles. Table de chevet transformée en kitchenette ou restauration d'un vieux banc, il y en a pour tous les goûts. Sans oublier les matériaux rappelle Valentin Michaud. “Une chute de tasseaux pourra servir pour autre chose, on ne jette pas ! C'est comme cela que je fonctionne”, rappelle-t-il.

Le matériel de récupération par excellence, c'est la palette. “Une table basse en palettes coûte 10 fois moins cher qu'une table basse en magasin”, nous apprend-il. Vous pouvez acheter des palettes neuves et prêts à l'emploi (20 euros environ) ou en chercher gratuitement de seconde main en vous rendant sur ce site.

Les outils : FabLabs ou kit de survie ?

Enfin, il y a un petit détail à ne pas négliger : la question des outils. Eh oui, si certains tutoriels ne nécessitent pas d'acheter des matériaux coûteux, les outils pour les fabriquer peuvent faire monter la facture quand on est pas ou peu équipé-e. Dans les tutoriels que nous publions sur 18h39, on ne comptabilise pas dans le budget le prix des outils. Nous considérons que c'est un investissement sur le long terme. Un peu comme pour réaliser un gâteau, on ne compte pas le prix du four dans chaque recette. Mais n'empêche qu'il faut bien investir à un moment donné !

Parmi les outils indispensables du quotidien, il y a évidemment le marteau, la clé, le tournevis et la perceuse. Pour fabriquer des meubles, on trouve aussi la scie sauteuse, la ponceuse, l'agrafeuse par exemple.

Pour les outils plus spécifiques que vous n'utiliserez que ponctuellement, vous pouvez vous rendre dans un FabLab, un atelier de bricolage ouvert à tous et toutes. Pour en trouver un près de chez vous, jetez un œil à cette carte qui les recense en France. Et sachez que vous pouvez aussi louer des outils, un service que proposent notamment les magasins Castorama.

Alors est-ce que le DIY vous fera économiser de l'argent ? La réponse est oui, si vous faites jouer votre créativité !

Comment faire des économies quand on fabrique ses propres meubles :

- optez pour des matériaux peu coûteux (en évitant les bois rares par exemple)
- misez sur la simplicité, ne tentez pas de copier un meuble trop sophistiqué
- privilégiez la récupération et la rénovation de meubles
- louez ou empruntez des outils dans un FabLab ou en magasin

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !

Ce site utilise Google Analytics.