En Calabre, une maison contemporaine se cache sous des cubes couleur terre

ARCHITECTURE - Cette villa du sud de l'Italie surplombe la Méditerranée. Elle a été conçue par l'agence Morq comme une maison d'été où les amis se retrouvent.

Ces étonnants blocs couleur terre cuite cachent une maison contemporaine. Leur aspect brut les intègre comme un élément naturel du territoire calabrais, camouflés par leur couleur et leur simplicité entre les pierres, la terre et quelques arbres. Posée sur les hauteurs de la côte, aux confins de la botte italienne, la maison est ouverte sur la mer, fermée de l'autre côté, où frappe le vent.

Austère à l'extérieur, selon le côté duquel on la prend, sa forme laisse deviner sa touche contemporaine : un assemblage de blocs séparés par des couloirs. Côté mer, la lumière plein sud est filtrée par une dentelle de briques, un claustra derrière lequel se trouve une baie vitrée.

© Morq / Givlio Aristide

Géométrie majestueuse à la Paolo Sorrentino

Entre les murs, à l'abri du soleil, le minimalisme escompté ne sacrifie pas le confort. A chaque chambre sa salle de bains. Au centre, entre ces “suites d'hôtel”, un lieu de vie commune qui donne sur une pergola où gît un canapé massif pour fêtes sans fin.

Dans cette maison immense, géométrique, on imagine les plans symétriques du réalisateur italien Paolo Sorrentino se déployer sur toute la largeur d'un grand écran. Comme lui, les architectes de l'agence Morq ont vu les choses en grand.

© Morq / Givlio Aristide

Une maison plus ouverte qu'elle n'en a l'air

Tel un bunker, la villa O protège ses habitants du soleil brûlant du sud de l'Italie. Les ouvertures, pour que l'air circule, en plus. Les ouvertures dans le toit ont été laissées à cet effet, de même que les jalousies (un système de volets orientables) en terre cuite qui remplacent certaines fenêtres.

La couleur de l'acier corten s'associe à merveille à la terre cuite. Les lignes de fuite, le sol en ciment doux, les surface lisses, brutes et pas encombrées soulignent un luxe sobre, mais évident.

© Morq / Givlio Aristide

Ce site utilise Google Analytics.