Deux amis veulent créer une forêt comestible de 7 hectares dans les Landes

PROJET - Yoann et Franck se lancent dans la construction de l'une des plus grandes forêts comestibles d'Europe.

Lors des promenades en forêt, on se demande souvent si le champignon sur lequel on vient de tomber est comestible ou non. Eh bien imaginez une forêt où vous n'auriez plus à vous poser la question, une forêt où tout ce qui vous entoure… se mange !

Certes, notre accroche ressemble un peu au début d'un conte des frères Grimm, mais c'est pourtant très sérieux : Yoann et Franck, deux amis d'Estibeaux, dans les Landes, ont pour projet de faire pousser la forêt d'Higas, l'une des plus grandes forêts comestibles d'Europe.

“L'arche de Noé des végétaux”

Yoann Lang nous explique en quoi cela consiste : “c'est une forêt qui ressemble à une forêt sauvage, mais tout ce qui est autour de vous sera comestible. Les lianes seront des courges ou des vignes, il y aura des arbres fruitiers, au sol à la place des buissons, des tomates, des salades, des carottes et des légumes racines sous le sol. Une arche de Noé des végétaux !”.

Sur les 7 hectares de la future forêt, on trouvera plus de 60 000 arbres et 7000 variétés végétales comestibles. Évidemment, l'objectif pour les deux amis est de pouvoir en vivre en vendant le fruit de leurs récoltes aux habitant-es du coin. “On veut essayer de montrer qu'en agriculture, une autre voie est possible, c'est un enjeu d'avenir”, rappelle Yoann.

Au-delà des végétaux, c'est tout un écosystème que les deux amis souhaitent mettre en place grâce à cette forêt. De nombreux animaux tels que des volailles, des cochons, des bovins ainsi que des abeilles rejoindront cet espace naturel. Et chacun devra participer à la vie de la forêt. “Les chèvres se chargeront de tailler les pousses en bas des arbres fruitiers. Cela évitera un maximum d'apport alimentaire”, souligne-t-il.

© Yoann Lang

Un potager version XXL pour trouver du sens

Yoann, 39 ans, a toujours été passionné par l'univers du jardin et du potager. “J'ai grandi à la campagne et j'ai toujours fait pousser mes légumes le plus naturellement possible. Cela fait bien longtemps que j'utilise des feuilles mortes pour pailler mon jardin. J'ai toujours été curieux des systèmes écologiques”, explique-t-il.

Mais c'est à la naissance de ses enfants que Yoann, qui a été tourneur fraiseur et assembleur en informatique, s'interroge sur son travail et ce qu'il va pouvoir laisser aux générations futures. Investi par l'envie de faire quelque chose d'utile, il se lance avec Franck, gendarme à la retraite, dans cette aventure.

Vous vous en doutez, une forêt cela ne pousse pas en quelques jours ! Et pour le moment, le terrain, en jachère depuis huit ans, n'est rien d'autre qu'une immense prairie. Yoann et Franck ont beau avoir planté quelques graines d'acacia ou de châtaigniers pour anticiper la durée de croissance, difficile de savoir quand la forêt sera complètement sortie de terre.

Les deux amis qui viennent de signer le compromis de vente du terrain ont besoin de fonds supplémentaires pour acheter des plants d'arbre, du matériel ou même pour creuser une rivière. Pour cela, ils ont lancé une campagne de financement participatif. Au maximum, la forêt devrait voir le jour dans 6 ans, “peut-être d'ici un an si tout se passe bien”, nous prévient Yoann.

Cette forêt de 7 hectares devrait pouvoir nourrir au moins 100 familles ainsi qu'alimenter des restaurateurs et des supermarchés locaux. Et bien que l'idée soit de laisser la nature reprendre ses droits, les deux amis ne comptent pas chômer et seront sur place tous les jours pour les activités de maraîchage notamment.

Si vous souhaitez participer, vous avez jusqu'à mi-février !

Ce site utilise Google Analytics.