De la déco à l'alimentation, comment changer notre consommation ?

CONSO - Pas toujours facile de savoir par où commencer... Pour y voir plus clair, ce documentaire propose de rencontrer des entrepreneurs du changement.

Est-il si simple de consommer de façon responsable ? Peut-on acheter moins sans renoncer à se faire plaisir ? Comment consommer face à une crise sanitaire et climatique maintenant à nos portes ?

Voici les questions auxquelles s'attaquent Debora Attal et Baptiste Emy dans leur documentaire Aujourd'hui pour demain.

Tous les deux journalistes mais aussi à la tête de la plateforme de vente en ligne de produits zéro déchet Hello Néo, ils se sont tournés vers les entrepreneurs et entrepreneuses pour trouver des réponses :

Le documentaire peut être visionné gratuitement en s'inscrivant sur le site dédié. Voici les pistes dessinées pour consommer autrement.

Décorer nos intérieurs autrement

Dans le documentaire :

  • Charlotte Cadé, fondatrice du site de brocante en ligne Selency, propose de continuer à renouveler régulièrement sa déco grâce aux meubles de seconde main.
  • Céline Schaaf et Maëlle Gil, architectes d'intérieur responsables. s'attachent à détourner des objets récupérés sur place, par exemple en transformant de vieux volets en tête de lit.

Pour aller plus loin, sur 18h39 :

Des transports moins polluants

Dans le documentaire :

  • Bertrand Fleurose a fondé Cityscoot, pour louer des scooters électriques en ville.
  • Laure Wagner, ex-porte-parole de Blablacar et fondatrice de 1 km à pied, encourage au covoirurage pour partir en week-end.

Pour aller plus loin, sur 18h39 :

Une mode plus responsable

Dans le documentaire :

  • Anaïs Dautais a lancé la marque d'upcycling Les Récupérables, qui crée des vêtements avec des rideaux !
  • Antoine Morel, responsable RSE chez le Slip Français, défend une production 100 % française.

Pour aller plus loin, sur 18h39 :

Mieux manger

Dans le documentaire :

  • Pour Hélène Binet, directrice de la communication chez La Ruche Qui Dit Oui, des productions locales, à plus petite échelle, et plus diversifiées, permettent d'être plus résilients.
  • Pierrick de Ronne, président de Biocoop, voudrait qu'il n'y ait plus à choisir entre bio, local et de saison.

Pour aller plus loin, sur 18h39 :

Ce site utilise Google Analytics.