Comment un journal photo connecté m'a (encore plus) rapprochée de ma grand-mère

FAMILLE - Très proche de sa grand-mère, Sarah a testé avec elle le cadre connecté Familink.  Elle nous livre son témoignage.

Cela fait quelques semaines maintenant qu'un drôle d'objet a pris place sur la table à manger de ma grand-mère. Ce petit appareil, c'est un cadre connecté qui lui permet de recevoir un tas de photos que je lui envoie via mon smartphone.

Si ma grand-mère a tout de suite accepté de tester le cadre Familink quand je lui ai proposé, elle s'est d'abord montrée relativement sceptique quant à l'utilité de ce nouvel objet de déco. Le jour où je suis venue l'installer, je lui ai expliqué qu'elle allait recevoir des photos de la part des différents membres de la famille et ce, de façon quotidienne. J'ai bien vu que, malgré son enthousiasme, elle était dubitative. Et pour être franche, elle n'était pas la seule !

© Sarah Zanetti

Un objet à apprivoiser

D'abord, il m'a fallu apprivoiser l'objet en question : première étape, installer une application qui me permettrait de coordonner l'envoi des photos via mon téléphone jusqu'à ce cadre. Comme administratrice de l'appareil, j'ai pu donner un petit nom au cadre, et inviter moi-même les autres membres à participer : ma grand-mère, destinataire des photos, et 3 participant-es : ma mère, mon frère et moi.

C'est un objet qui ne prend vraiment pas de place, je le trouve même assez petit : il correspond à une photo de 10 x 15 cm. Le côté pratique, c'est qu'il fonctionne à l'aide d'une carte SIM 3G et 4G qui y est intégrée, comme dans un téléphone. Vos proches n'auront même pas besoin d'avoir Internet chez eux pour recevoir vos photos !

Plus qu'un gadget

À celles et ceux qui pensent que les objets connectés ne sont pas pour les séniors, chassez vos a priori ! En tant que destinataire des photos, votre proche n'a rien à faire d'autre que de brancher l'appareil pour le recharger. Il peut appuyer sur l'écran tactile pour mettre un cœur à chaque photo reçue, un moyen pour lui de remercier l'expéditeur-ice.

Au fil des photos que j'envoyais, je prenais plaisir à recevoir par mail des notifications m'indiquant “ Mamie vous remercie”. Et croyez-moi, ces petits instants ont fait plaisir aussi bien à elle, qu'à moi : “Au départ, je pensais que c'était un gadget, puis après j'ai changé d'avis. J'étais presque à l'affût de voir les nouvelles photos qui arrivaient. C'est plus qu'un gadget, c'est comme un petit rayon de soleil que je reçois chaque matin”, m'a t-elle confié quand je lui ai demandé si elle était satisfaite de ce nouveau rituel.

Et c'est en partie ce qui motive à envoyer de plus en plus de photos, finalement ces petits moments photographiés permettent de partager mon quotidien avec elle, de façon privilégiée.

Ce qui est drôle avec ce cadre, c'est qu'elle a pu choisir ce qu'elle laissait en fond d'écran, et elle m'a d'ailleurs avoué que parmi toutes les photos qu'elle recevait, c'est souvent mon chat, Jean, qui trônait sur sa table. Chanceux !

Alors, est-ce que ce petit objet connecté révolutionne le rapport entre petits enfants et grands parents ? Je ne pense pas. Selon moi, ce cadre permet surtout à l'autre de se rendre compte qu'on pense à lui, cela permet de concrétiser toutes les petites pensées qu'on a pour lui. En tout cas, c'est comme ça qu'on a analysé la chose avec ma mamie. C'est quelque chose qui fonctionne quand on a déjà l'habitude de communiquer facilement et régulièrement avec l'autre.

Évidemment, ce cadre ne remplace pas le bonheur et la spontanéité d'un moment passé ensemble, il n'est pas là pour compenser l'absence de messages ou de coups de téléphone, “mais c'est un petit truc en plus qui apporte de la joie et met du baume au coeur”, m'a confirmé mamie.

Le seul hic selon elle ? L'impossibilité de pouvoir répondre par des photos envoyées à son tour ! “C'est un peu frustrant, car j'aurais aimé aussi pouvoir vous montrer des petites choses en photos.” Et je sais qu'elle parle en partie des gâteaux qu'elle cuisine et me garantissent des petits goûters savoureux quand je viens la voir chez elle !

Ce site utilise Google Analytics.