Comment protéger sa maison des inondations ?

CONSEILS - Rénovation, barrière anti-inondation, conseils en cas de montée des eaux : vous saurez comment protéger au mieux votre habitation.

En France, on compte 3,7 millions de logements situés en zone inondable, selon les statistiques gouvernementales de 2009, soit 11% des résidences principales.

Si on ne peut pas directement agir sur les causes des inondations, dues notamment à l'urbanisation croissante, il est possible de mettre en place quelques solutions pour protéger sa maison.

De manière générale

  • Consulter le DICRIM (Document d'information communal sur les risques majeurs) de sa commune. Il s'agit d'un document réalisé par la mairie, et consultable en mairie, qui informe des risques naturels et technologiques auxquels sont exposés les habitants de la commune. Il présente aussi les mesures de préventions, ainsi que les moyens d'alerte en cas de risques.
  • Consulterle bulletin de vigilance météo et de vigilance crue.
  • Faire une copie numérique (dans un cloud par exemple) de tous les papiers importants : papiers d'identité, de santé, d'assurance, papiers concernant le logement, factures importantes. Cela permettra de ne jamais les perdre, même si les originaux sont détruits lors d'un sinistre.

Lors de la construction ou de la rénovation de son habitation

  • Pour la sécurité de ses habitants, le logement doit posséder une zone refuge. C'est-à-dire un espace où les personnes seront à l'abri de l'eau (à l'étage par exemple) et où elles pourront être évacuées par les secours (il faut donc une issue qui ne soit pas submergée).
  • Les clôtures doivent laisser l'eau s'écouler. Éviter donc de protéger l'habitation par la construction ou le renforcement de murs ou de clôtures, qui ralentissent l'écoulement des eaux.
  • Rehausser le niveau du seuil des ouvertures.
  • Occulter les soupiraux et placer les entrées d'air au-dessus du niveau des plus hautes eaux connues.
  • Isoler le garage du reste de l'habitation. En effet, la porte de garage est l'ouverture la plus basse de la maison et est quasiment impossible à protéger de la montée des eaux. Mieux vaut alors séparer cette pièce du reste de la maison et ne la destiner qu'au stationnement du véhicule.
  • Le carrelage et le parquet traditionnel supportent le mieux le passage de l'eau que la moquette ou le parquet flottant par exemple.
  • Installer l'armoire électrique au-dessus du niveau des plus hautes eaux connues.
  • Pour plus d'informations, consulter le document édité par la direction régionale de l'équipement de Bretagne, dont été tirées les recommandations ci-dessus.

Les barrières anti-inondation

Première solution, le sac de sable qui permet de détourner l'eau et l'empêche de rentrer dans la maison, jusqu'à une certaine hauteur. Mais il n'est pas toujours évident d'en stocker chez soi, ou encore de les mettre en place, compte tenu de leur poids.

Autre solution, des barrières de portes qui peuvent être installées devant les portes d'entrée, de garage, les porte-fenêtres, etc. Il en existe en PVC qui se glissent verticalement le long de l'ouverture et s'achètent en magasin. D'autres, en textile PVC, se remplissent d'eau et nécessitent l'établissement d'un devis.

Plus pratique, si on n'a pas la place d'entreposer chez soi de gros sacs : des sacs sans sable, qui se gonflent au contact de l'eau. D'autres modèles s'achètent par pack de 20 coussins inondation.

En cas d'alerte météo faisant état de risques d'inondation

  • Autant que possible, les meubles doivent être surélevés pour les protéger.
  • Placer les produits toxiques et polluants en hauteur (notamment si vous n'avez pas encore opté pour des produits d'entretien naturels).
  • Repérer où se trouvent le disjoncteur et les robinets d'arrêt du gaz, pour pouvoir les couper en cas d'inondation et éviter ainsi des dégâts supplémentaires.

En cas d'inondation, surtout ne pas sortir, ni prendre la voiture qui ne constitue pas un abri. Préparer les affaires et la nourriture nécessaire pour les jeunes enfants et faire en sorte de pouvoir emmener rapidement ses animaux de compagnie. Pour plus de détails, reportez-vous sur le portail du gouvernement.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Protéger sa maison !

Ce site utilise Google Analytics.