Il brise un tabou : "Apprenons à déconstruire notre façon de faire le ménage !"

MUSIQUE ! - Bruno, alias @bgin.clean sur Instagram, a délaissé les instruments de musique pour revisiter des astuces de grand-mère.

Pendant le premier confinement, il y a celles et ceux qui se sont mis à la peinture, à la cuisine ou encore à la méditation. Bruno, lui, s'est trouvé un autre passe-temps pour occuper ses journées : le ménage. Le jeune trentenaire est alors confiné chez sa mère, près de Toulouse. Son activité professionnelle, celle d'organiser les tournées internationales pour un orchestre très connu, est à l'arrêt. Les frontières sont fermées, les concerts annulés, les gens, enfermés chez eux.

Je suis alors tombé sur un vieux tapis, offert par mon père à l'adolescence. Pour lui rendre hommage, je l'ai nettoyé comme l'aurait fait ma grand-mère avec des produits naturels. J'ai posté une photo du résultat sur mon Instagram privé, et mes amis ont trouvé ça super sympa.

Bruno

Dès lors, il ouvre un compte Instagram dédié au nettoyage, @Bgin.clean. Presque deux ans plus tard, pas moins de 57 000 personnes suivent jour après jour ses aventures ménagères. Il vient d'ailleurs de publier son premier livre Ménage & vous, dans lequel il transmet ses astuces de grand-mère dépoussiérées.

Devant ce succès inopiné, Bruno a choisi de garder la musique dans son cœur pour se consacrer à sa nouvelle activité professionnelle. Nous avons voulu en savoir plus sur cette reconversion plutôt originale.

18h39 : Pourquoi passer du monde de la musique au monde domestique ?

Bruno : J'ai toujours adoré faire le ménage, surtout avec des produits naturels comme le savon de Marseille que j'adore, mais jamais je n'aurais pensé un jour en faire mon métier. Notre logement, sa fonction, ont changé depuis le début de la crise sanitaire. On travaille chez nous, on y passe plus de temps, c'est devenu un refuge. C'est important de s'y sentir bien, et je pense que ça passe aussi par le ménage, la satisfaction de vivre dans un endroit propre. On parle beaucoup du tri, du désencombrement, de la méthode de Marie Kondo, mais pas vraiment du ménage, comme si cela était un sujet dégradant. Je me suis renseigné, j'ai testé… j'ai lancé mon compte Instagram dédié. Je reçois beaucoup de questions concernant le ménage. Je me suis dit que je pouvais aussi aider d'autres personnes, tout en faisant un peu d'humour.

18h39 : Justement, aider les autres, c'est un parallèle surprenant que vous faites avec le monde de la musique…

Quand j'étais petit, j'étais en échec scolaire. Et puis un jour, j'ai eu un déclic en écoutant une chanteuse. Je voulais travailler dans le monde de la musique. En tant qu'auditeur bien sûr, mais aussi avec les mains dans le cambouis. Pendant plus de six ans, j'ai organisé les tournées d'un orchestre connu. Cela m'a notamment appris l'exigence et la régularité, qu'il faut être convaincu de ce que l'on veut. C'était aussi comme leur rendre service, je me suis rendu compte que je me sentais plus heureux quand je savais que j'avais aidé quelqu'un. Pour le clin d'œil, je glisse quelques musiques dans mes vidéos.

18h39 : Qu'est-ce qui vous a poussé à utiliser des “astuces de grand-mère” ?

J'ai quelques recettes héritées de ma famille qui ont toujours bien fonctionné. Mais surtout, j'ai fait un constat : dans un supermarché, il existe au moins quinze produits chimiques, dans des contenants en plastique, pour redonner de la blancheur au linge. Alors qu'il suffit d'acheter du percarbonate en vrac ! Idem dans le rayon cuisine, quand on nous vend 10 produits par surface : vitrée, inox, plan de travail... Moi, j'ai un savon de Marseille, un filet grattant et ça suffit. Dans la salle de bains, ça n'est pas la peine d'avoir un gel douche à la pomme ou un flacon rose. Moi aussi j'aime ces odeurs, mais revenons à l'essentiel. Il y a des alternatives écologiques et économiques. Les gens ne sont pas forcément au courant, pourtant ce sont de tout petits changements.

Aussi, il faut comprendre que ces nouvelles habitudes peuvent être adoptées par tous. Étudiants, colocs, couples… Apprenons à déconstruire notre façon de faire le ménage. Par exemple, pour laver une paroi de douche, c'est beaucoup plus simple de l'essuyer tous les jours, que de devoir frotter une fois par mois. Il faut apprendre à faire petit à petit pour éviter les grosses corvées.

Ce site utilise Google Analytics.