Comment aménager un jardin-forêt pour gagner en autonomie ?

JARDIN COMESTIBLE - Pour avoir une multitude de plantes comestibles ou donner une nouvelle esthétique à votre jardin, créez une forêt-jardin juste derrière la maison !

Pourquoi ne pas transformer votre jardin en une forêt comestible ? Pour commencer un jardin forêt, l'idéal est de partir d'une parcelle d'au moins 200 m². Que ce soit à partir d'un pré ou d'une friche pleine de ronces, il ne faut surtout pas tout enlever, mais plutôt créer un espace organisé.

Fabrice Desjours, créateur du jardin-forêt de l'association la Forêt Gourmande, nous expliquait déjà l'importance des jardins-forêts pour l'agriculture. Mais vous pouvez, vous aussi, tenter l'expérience et avoir vos propres récoltes de façon autonome, dans votre jardin et même en ville !

Comment concevoir un jardin-forêt ?

Pour bien comprendre la conception d'un jardin forêt, le spécialiste illustre : “ c'est comme un enfant : au début il est immature, il a besoin d'être compris et d'être soutenu. Il y aura des interventions, c'est une évidence, les deux ou trois premières années. Ensuite ça va devenir un adolescent, un adulte qui est bien construit et donc s'il a un choc, en l'occurrence un choc climatique, ou l'arrivée de parasites, il y aura une résilience du système qui se met en place.”

Pour concevoir un jardin-forêt, il faut créer un espace en trois dimensions : un milieu ombragé, un autre en mi-ombre et enfin une partie ensoleillée. Des solutions existent toujours, si vous n'avez pas ces trois expositions : les arbres.

Première étape : adoptez des arbres dans votre jardin !

Pour que votre potager ou votre jardin devienne une forêt, il faut des arbres. Ils ont plusieurs utilités :

  • créer des jeux de lumière et d'ombres, pour avoir une belle exposition pour les plantes couvre-sol,
  • servir de support pour les lianes,
  • avoir des récoltes, comme les fruits à coque, la  pomme, les feuilles comestibles, médicinales, nectarifères, pollinifères…
  • fertiliser le jardin boisé.

Fabrice Desjours montre également l'importance des arbres dits « AFI », si vous voulez transformer votre jardin en une véritable agroforêt. AFI signifie “Architectural, Fertilisant et Ingénieur”, ces arbres, comme les bouleaux, chênes ou hosta, ne vont pas produire de fruits mais vont avoir d'autres avantages. Les essences AFI sont en effet vouées à disparaître du système, mais vont être nourricières pour l'écosystème. Ils assurent ainsi un rôle de fertilisant, et permettent la croissance des autres plantes. Ces AFI, aident également à créer des “parasols”, pour créer des ouvertures dans la forêt, surtout si vous vous situez dans un pré ! Fabrice Desjours explique leur importance :

Les conseils à suivre pour créer votre espace comestible dans le jardin

  • se documenter et faire des recherches (dans les magazines, forums spécialisés, livres),
  • prendre le temps de connaître votre jardin, cheminez pour comprendre vos envies, ce que vous souhaitez manger en terme de fruits et feuillage,
  • Pas de panique si vous avez une petite surface : les plantes autofertiles comme l'amandier ont l'avantage de nécessiter qu'un seul pied pour récolter les fruits !
  • Adopter des plantes vivaces comme les lianes, vignes, et bonsaï.

Un dernier conseil ? Choisissez des espèces résistantes aux parasites, et ainsi vous aurez beaucoup moins d'interventions !

Ce site utilise Google Analytics.