Chloé, 25 ans, teste la colocation intergénérationnelle dans un château breton

VACANCES - Le nouveau projet à la mode, c'est d'organiser des séjours entre des millenials et des seniors pour que ces derniers aient de la compagnie cet été. Résultat : un enrichissement personnel mutuel. Témoignage.

À 25 ans, Chloé passe ses vacances d'été dans un château breton. Mais la jeune femme originaire des Lilas en Seine-Saint-Denis n'est partie ni avec de la famille ni avec des amis. Chloé fait de la colocation avec un couple de personnes âgées qu'elle ne connaît pas, pour un mois.

La jeune femme a fait la connaissance des époux Le Mintier, âgés de 90 ans, grâce à la plateforme Granny&Charly.fr. Créée par Amélie Frely, elle met en relation des personnes âgées avec des jeunes, pour les aider au quotidien. Et cela tombe bien car pour le mois de juillet, le couple de bretons cherchait quelqu'un pour leur donner un coup de main. "Comme l'annonce spécifiait que c'était dans un château, j'ai immédiatement pensé à un conte de fées. J'ai sauté sur l'occasion parce que ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir vivre dans un tel cadre".

Sur le papier, cela ressemble à des vacances idéales : cadre splendide sans débourser un centime. Mais attention, Chloé n'y va pas pour se prélasser puisqu'elle va devoir s'occuper des propriétaires du château contre salaire. Un petit boulot d'été en somme.

Une jeune fille au pair... d'un autre genre

Pour obtenir ce poste, le profil de Chloé a été proposé au couple avec celui de quatre autres personnes directement par la responsable de Granny & Charly. Première sur la liste, elle correspondait en tous points aux attentes des Le Mintier. Depuis la fin du mois de juin, Chloé accompagne ses hôtes dans les tâches du quotidien. Parmi ses missions : ménage, courses et préparation des repas. En échange, la jeune femme perçoit un salaire de 1500 € pour 6 semaines. L'étudiante des Lilas s'occupe aussi de faire visiter le château l'après-midi, en fonction de la demande, et touche 50% du billet d'entrée ! "Une belle rémunération à la fin..." nous glisse-t-elle. Côté repos, elle dispose de ses week-ends et de quelques après-midi.

Elle est donc logée, nourrie et blanchie au sein du château, et met à profit cette expérience pour enrichir et partager ses connaissances et sa culture. Opération gagnant-gagnant !

Une expérience centrée sur le partage et la communication

Car en plus de se faire de l'argent de poche, Chloé rompt l'isolement dont sont souvent victimes les seniors. Pour M. le Mintier, l'hôte de Chloé, l'idée était d'avoir avec son épouse une "dame de compagnie jeune et dynamique qui puisse être là par sécurité" auprès d'eux, puisque leur famille ne peut pas leur rendre visite au mois de juillet.

Selon une étude menée par l'association Petits Frères des Pauvres, 3,2 millions de personnes âgées sont en risque d'isolement relationnel, c'est-à-dire qu'elles peuvent passer des journées entières sans parler à personne. Pour agir contre ce fléau social, de nombreuses initiatives solidaires sont mises en œuvre et parmi elle, la start-up Granny & Charly.

Il n'est pas ici question d'assistance médicale, mais bien d'accompagnement personnalisé pour renforcer le lien social et lutter contre la solitude saisonnière. Un challenge pour Chloé qui ne ressemble en rien aux vacances que passent les jeunes de son âge. Il a fallu s'adapter. "Être complètement autonome et prendre des initiatives. Il faut penser à tous les petits détails du quotidien et se débrouiller seule". Mais cette expérience est avant tout une question de partage : "Il ne faut pas avoir peur d'apporter ses propres connaissances et de discuter, puisqu'il s'agit vraiment d'un échange intergénérationnel. Il ne faut pas donc pas non plus hésiter à aborder les sujets d'actualités".

© Chloé A.

"Une idée géniale et un échange de bons procédés"

Le partage est le mot d'ordre de ces "vacances" pas comme les autres. M. Le Mintier admet volontiers que la cohabitation relève aujourd'hui plus de l'échange de bons procédés. Bien que certains jeunes proposent leurs services bénévolement, il était important pour lui d'aider financièrement l'étudiante qui les accompagne au quotidien. Pour Chloé qui rentre en dernière année de master en interprétation en langue des signes, passer du temps avec des personnes âgées lui offre une expérience professionnelle qui tombe à point nommé.

Pour M. le Mintier , le concept d'Amélie Frely est "une idée assez géniale", et les jeunes étudiants aux faibles revenus ne disent pas le contraire. "Nombreux sont ceux qui acceptent de le faire bénévolement, surtout s'il s'agit de lieux un peu magiques comme Saint-Raphaël ou Saint-Tropez. À mon avis, beaucoup sauteront sur l'opportunité pour l'été !". En l'occurrence, Chloé a la chance de loger dans une bâtisse ancienne classée aux Monuments Historiques et soutenue par les Vieilles Maisons Françaises. Un château dans la famille depuis treize générations, avec un grand jardin, idéal pour respirer et se ressourcer.

À une semaine de son retour, Chloé nous avoue avoir beaucoup appris aux côtés du couple et pense à nouveau proposer ses services l'été prochain pour "découvrir de nouvelles régions". Elle admet que ce cadre hors du commun rend l'expérience beaucoup plus sympathique qu'un petit boulot traditionnel. Côtoyer le couple a été pour elle extrêmement enrichissant, une vraie leçon d'humilité. Ses conseils pour ceux qui veulent faire comme elle ? “Être sûr de soi, ne pas avoir peur de faire des erreurs, être curieux, et prendre conscience qu'on apporte autant qu'on reçoit !”. Elle précise toutefois que les jeunes qui n'ont pas l'habitude d'aider au sein de la maison pourraient vite être submergés…

Alors, prêt à tenter la colocation intergénérationnelle?

Ce site utilise Google Analytics.