Cette maison ultra durable et écolo a été construite en terre battue grâce à des techniques modernes

LES PIEDS SUR TERRE BATTUE - Au Canada, un entrepreneur a réussi à moderniser une ancienne technique de construction de maison en terre.

Non, la maison de Tony Johnson en Colombie Britannique (Canada) n'a pas été construite avec la terre de Roland Garros, même si ça nous amuserait. Elle est le résultat d'un processus technique complexe, appelé SIREWALL (- pour Structural Insulated Rammed Earth, qui permet d'aboutir à cette construction exceptionnelle, à la fois formidablement isolée thermiquement et ultra durable. Un bâtiment à haute résistance donc, conçu pour résister au temps et aux incendies qui sont nombreux dans le maquis canadien.

On ne dira jamais assez de bien de la chaîne YouTube Exploring Alternatives, capable de dénicher des maisons insolites et écolo inspirantes. C'est elle qui a rendu visite à Tony pour qu'il explique sa méthode de construction. En résumé, des murs épais de presque 46 cm, comprenant la terre battue et au milieu, prise en sandwich, de l'isolation recyclée, soutiennent la maison. La terre battue est composée de différents sols agglomérés en provenance d'une carrière de la région. A cela, il faut ajouter 9% de ciment et moins de 1% de pigments de couleurs.

450 000 kilos de terre battue dans la maison

Comme expliqué dans la vidéo, la terre est agrégée dans des structures en contreplaqué, puis battue par des engins pneumatiques et enfin nettoyée à la main. Une fois le contreplaqué retiré, on aperçoit les différentes couches de terre ajoutées les unes par dessus les autres formant comme des vagues sur le mur. En tout et pour tout, Tony a utilisé 90 m3 de terre battue, soit 450 000 kilos.

Sur le toit et à certains endroits de la maison, le constructeur a utilisé des poutres de sapin Douglas, un bois local, tandis que la ferme de toit est recouverte avec du contreplaqué et des panneaux en acier pour réduire le risque d'incendies. Ce qui fait de la maison une construction particulièrement résistante au feu, si l'on considère que la terre battue est sans doute le matériau le plus résistant en cas d'incendies.

Autre avantage de la terre battue : une bonne étanchéité avec l'extérieur. Grâce à un ventilateur et récupérateur de chaleur, l'air dans la maison est sans cesse renouvelé, et la température plus stable que dans les maisons en bois traditionnelles. Seul souci pour l'instant : cette technique de construction réclame beaucoup d'ingénieurs spécialisés et du bois, un matériau dont le prix ne cesse de grimper. Vous l'aurez compris, quand on aime l'écologie, mieux vaut ne pas trop compter.

Ce site utilise Google Analytics.