Cet hôpital mobile français se déplie en seulement 20 minutes pour faire face au Covid-19

SANTÉ - Inauguré à Bayonne le 9 novembre 2020, ce dispositif unique a été mis au point par le CHU de Toulouse.

En raison de la seconde vague épidémique de coronavirus, les lits de réanimation tendent à manquer dans certains hôpitaux français. Alors pour faire face à ce flux important de malades, le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse a mis au point un hôpital mobile qui se déplie et abrite 18 lits de réanimation. Un procédé ingénieux que vous découvrir en vidéo juste ici :

18 lits et 70m2 en 20 minutes

Inauguré ce lundi 9 novembre 2020, au centre hospitalier de la Côte Basque de Bayonne, l'hôpital mobile est opérationnel en 20 à 45 minutes avec l'aide de 4 personnes, a précisé au Figaro Vincent Bounes, le chef du Samu de Haute-Garonne.

L'Unité Mobile Polyvalente Europe Occitanie (UMPEO), c'est son nom, abrite 18 lits de réanimation, soit une superficie de 70m2. Unique au monde, ce concept dispose de tout le matériel nécessaire pour prendre en charge les patients, dont des réserves en eau, oxygène et électricité.

Initié avant l'épidémie de coronavirus, l'UMPEO est le fruit de la collaboration entre le CHU de Toulouse, le Samu et Cegelec Défense, une société du groupe Vinci Energies. "Il est sorti des ateliers le 4 septembre. Cinq jours plus tard, il était réquisitionné par le préfet de Haute-Garonne pour servir d'unité mobile de dépistage", rappelle dans le Huffington Post Frédéric Tribet, chef d'entreprise à Cegelec.

Une innovation qui rappelle le principe de cette maison modulable qui se déplie en 8 minutes seulement :

Ce site utilise Google Analytics.