Cet artiste a réparé les façades de Rouen, abîmées par la guerre, avec des Lego

STREET ART - Jan Vormann rebouche les traces de la guerre avec des briques Lego de toutes les couleurs et invite les passants à en faire de même.

Un chantier hors du commun s'est tenu au Palais de justice de Rouen du 6 au 9 octobre 2020. Pas de pierres ni d'enduit pour réparer la façade, mais des briques Lego. Et c'est l'artiste franco-allemand Jan Vormann qui en est l'investigateur. Celui-ci est intervenu à Rouen lors du festival Rouen Impressionée pour réaliser une oeuvre d'art éphémère très symbolique : recouvrir de Lego les impacts d'obus et de balles datant de la Seconde Guerre Mondiale sur la façade du Palais de justice de la ville.

Afin de mener à bien cette action et aussi de faire participer les habitants, une collecte de Lego avait été réalisée tout le mois de septembre dans les bâtiments municipaux rouennais.

© Jean-Pierre Sageot

Qui est Jan Vormann ?

Jan Vormann, 37 ans basé à Berlin en Allemagne et à Valdivia au Chili, a étudié les arts visuels et le patrimoine. Spécialisé dans la création d'oeuvres d'art liées à l'environnement architectural, cela fait plus d'une dizaine d'années que Jan Vormann se promène de ville en ville à travers le monde à la recherche de trous, fissures et brèches dans les murs et monuments à réparer. Réparer oui, mais pas avec n'importe quel matériau !

À l'oeuvre dans un reportage d'ARTE, l'artiste utilise les briques colorées de la fameuse marque Lego pour panser les dégâts causés par l'Homme et le Temps. De Berlin à New-York, en passant par Paris et Bocchignano en Italie… on ne compte plus les endroits que Jan a "réparé" !

Pourquoi des Lego ?

Pour l'artiste Van Vormann, créer ces oeuvres aussi intrigantes que colorées est un moyen d'apporter un peu d'éclat aux villes et de la bonne humeur aux passants qui s'arrêteront quelques secondes pour admirer ces cicatrices multicolores. “J'ai toujours cherché à améliorer l'apparence de l'espace public de façons diverses, que ce soit par le graffiti, le collage… D'aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais apprécié la grisaille des villes et j'ai toujours voulu leur redonner des couleurs… Avez-vous remarqué combien les jouets d'enfants sont colorés, et paradoxalement, combien ces enfants devenus grands se satisfont de vivre dans des habitations ternes ?” explique-t-il.

Un projet qui fait le tour du monde

De plus en plus reconnu et inspirant un grand nombre de passionnés, Jan Vormann a créé en 2007 le projet Dispatchwork, une plateforme collaborative sur Internet où chacun-e peut partager ses créations avec des Lego sur une carte mondiale interactive.

Et si l'objectif de ce projet est d'inciter à embellir les villes et de raviver nos souvenirs d'enfance, il nous amène aussi à réfléchir sur la conservation des monuments, et sur la revendication de notre propre place dans l'espace public. Il est important pour l'artiste que la ville appartienne à ses habitants et que ces derniers aient pour mission d'en prendre soin.

Âme d'enfant ou envie d'apporter un peu de fantaisie dans votre ville et le faire partager à travers le monde ? Les créations de Lego des artistes amateurs sont mises en ligne sur le site www.dispatchwork.info.

Découvrez aussi le travail d'un autre artiste qui transforme les poteaux de sa ville !

Ce site utilise Google Analytics.