Ces petites bêtes protègent votre potager contre les insectes nuisibles

POTAGER ÉCOLO - Les insectes auxiliaires, vendus chez Castorama, sont de précieux alliés pour protéger votre potager sans pesticides, de façon naturelle.

Depuis le 1er janvier 2019, les pesticides sont interdits à la vente pour les particuliers. Une bonne nouvelle pour votre potager, votre santé et la biodiversité !

Surtout qu'il existe des solutions naturelles et sans danger pour lutter contre les insectes nuisibles, qui se régalent de vos salades et autres plants de tomate. L'une des plus simples est de recourir aux insectes auxiliaires proposés par Biotop, qui eux, laissent tranquilles vos plantations, et se nourrissent des insectes nuisibles.

"Les insectes sont de super alliés, ils vont vous aider à faire du jardinage au naturel. Une larve de coccinelle va manger 100 pucerons dans la journée."

Thierry Micalet, responsable de marché Biocontrôle chez Bioline Agrosciences

Cette stratégie rentre dans le cadre du biocontrôle, qui utilise les "armes" de la nature pour rapporter un équilibre. Explications.

Quels sont les principaux insectes auxiliaires au jardin ?

  • Les trichogrammes : il s'agit de minuscules guêpes qui parasitent les insectes nuisibles pour y pondre leurs œufs. Certaines s'attaquent aux chenilles du potager et du jardin ornemental, d'autres aux mites alimentaires et vestimentaires dans la maison.
Des trichogrammes. © Biotop
  • Les nématodes : ces vers microscopiques parasitent leurs hôtes et s'attaquent, selon leur espèce, à de nombreux insectes nuisibles au potager (limaces, chenilles, vers blancs, mouches de terreaux...).

Les insectes auxiliaires risquent-ils d'envahir le jardin ?

Aucun risque, rassure Thierry Micalet : "On a le droit d'utiliser seulement des insectes endémiques de notre région (Europe du Nord ou du Sud), et on prend la précaution de ne pas modifier génétiquement les insectes et de vérifier que l'on n'a pas de mutants."

Larve de coccinelle à deux points. © Biotop

Par ailleurs, ces insectes auxiliaires ne survivent que tant qu'ils ont des insectes nuisibles à manger ou parasiter. Quand ils ont fini leur "travail", ils disparaissent. C'est d'ailleurs pourquoi vous aurez besoin de renouveler chaque année le traitement de biocontrôle, même si vous pouvez aussi construire des abris à coccinelles et leur laisser des zones empierrées. Au bout de quelques années, un cycle de reproduction naturel pourrait se mettre en place.

Le biocontrôle, comment ça marche ?

Il vous suffit d'acheter une petite boîte d'insectes auxiliaires Biotop. À l'intérieur, vous trouverez un carnet explicatif et un code pour vous connecter à un site internet et commander vos insectes. Ils vous seront livrés par courrier.

Ensuite, vous pourrez les déposer à la main, ou avec un pinceau, dans votre potager, ou bien les mélanger à l'eau de votre arrosoir pour les nématodes.

Les enfants aussi peuvent participer :

Il existe des kits éducatifs pour élever ses coccinelles et découvrir ainsi le monde des insectes !

Ce site utilise Google Analytics.