Cercle The World : un jeune Allemand invente le premier vélo qui permet de camper partout

CAMPING SAUVAGE - Et si on rendait les voyages à vélo plus confortables ? C'est l'idée de ce vélo sous forme de cercle, qui permet de manger et dormir.

"Le cercle crée la sensation d'être à la maison, d'être centré et en sécurité, raconte Liam Cornwell, l'un des fondateurs de Cercle The World. Où que l'on soit, on a le sentiment d'être à sa place et d'avoir tout ce dont on a besoin. C'est aussi ouvert, comme une fenêtre ouverte sur le monde." Derrière ce discours un brin new age se cache une véritable innovation, qui a réclamé beaucoup de savoir-faire, de recherche et de développement.

Dans une interview donnée au magazine Bike Citizens, le fondateur Bernhard Sobotta évoque l'origine du projet qui remonte à 2019 : l'envie folle de combiner un hamac et un vélo. Puis les voyages et la soif de liberté du jeune Allemand de 26 ans ont fait le reste, en le poussant encore davantage vers cette question de "comment intégrer la possibilité de dormir à vélo" ? "J'ai entièrement repensé le produit vélo, confie Bernard à Bike Citizens, je l'ai mis en œuvre sur le plan fonctionnel et du design et l'ai élargi à de nombreuses caractéristiques".

L'idée du cercle n'est venue que plus tard, si l'on en croit les premiers prototypes, où le cadran présente des formes plus angulaires, voire hexagonales. C'est finalement le cercle qui a été choisi, sans doute pour sa simplicité et son esthétique : c'est une forme qui non seulement permet d'économiser joliment de la place, mais s'avère aussi plus résistante.

Plusieurs anciens projets avant l'idée du cercle.
Un premier prototype en bois

Un module spécial camping de 3,5 kilos

Au milieu du cercle se déplie une structure appelée "Camping Companion" en forme de lit de camp, qui peut se moduler et faire office de siège et de table pour manger. Les sacoches à l'arrière et l'avant du vélo contiennent tout le matériel nécessaire pour camper : matelas, réchaud, casseroles, vaisselle, outils... Le module ne pèse que 3,5 kilos, ce qui laisse le loisir d'emporter bien d'autres objets avec soi, comme son ordinateur pour un travailleur nomade par exemple.

Pour ce qui est des déplacements, difficile de savoir quel est le confort de conduite, d'autant plus que les vidéos ne présentent pas trop cette partie de l'utilisation du vélo. On imagine qu'on en saura plus bientôt. En revanche, les fondateurs l'ont essayé et adopté, ils précisent même en interview : "En car, le prototype était autorisé à entrer dans le coffre, et en train, nous avons toujours trouvé un emplacement libre quelque part, malgré de légères surlongueurs."

Désormais, les deux amis Bernhard Sobotta et Liam Cornwell ont pour objectif de développer une tente qui accompagnerait leur prototype. Bernhard nous confie : "On aimerait vraiment trouver quelqu'un de passionné pour les tentes, les paniers et les sacs, qui dirige une petite usine et pourrait collaborer avec nous, développer et fabriquer la tente."

Les deux amis ont d'ailleurs prévu de faire le tour du monde en 2022 afin de tester cette tente. Pour cela, ils vont lancer un crowdfunding en janvier et continuer d'alimenter le compte Instagram de Cercle The World.

Ce site utilise Google Analytics.