Ce toit en béton extrêmement fin est révolutionnaire

BÉTON - Des chercheurs de l'Ecole Polytechnique fédérale de Zurich ont construit un toit en béton de 160 m2 qui ne fait que 5 centimètres d'épaisseur en moyenne. Une première mondiale !

En 200 ans à peine, le béton est devenu le  matériau de construction le plus utilisé. Et les architectes s'en donnent à coeur joie puisqu'ils rivalisent d'ingéniosité et d'inventivité lorsqu'ils le travaillent.

Des chercheurs suisses sont allés dans ce sens en mettant au point un toit original, ondulé, courbé. Mais la prouesse ici c'est l'épaisseur incroyablement fine de cette couche de béton : 5 centimètres en moyenne. Une première mondiale !

Une méthode de construction innovante

Grâce à des méthodes de fabrication innovantes mises au point par les scientifiques, la conception de cette structure bétonnée a nécessité beaucoup moins de matériaux qu'habituellement.

Ils ont réalisé un réseau de câbles en acier flexible pour obtenir la forme espérée.

L'ensemble a ensuite été recouvert d'un tissu. Le béton a été coulé directement sur ce tissu, ce qui a permis de se passer de coffrage.

Le coffrage est la structure temporaire en bois ou en acier dans laquelle on coule normalement le béton pour donner la forme désirée à la structure finale. C'est donc ici un gain précieux de matériau et de temps.

Des algorithmes pour équilibrer la structure

Les chercheurs se sont servis d'algorithmes pour déterminer quelle quantité exacte de béton répartir sur les différentes parties du toit.

Ce ne sont pas moins de 20 tonnes de béton qui ont été pulvérisées sur les 160 m2 de la structure, qui elle-même ne pèse que 800 kg. Une véritable prouesse technique !

Une réplique de ce prototype sera installée au-dessus d'un bâtiment du campus de l'Université de Zurich.

Cerise sur le béton, le toit sera recouvert de cellules photovoltaïques pour capter l'énergie solaire ! Grâce à cette technologie, le bâtiment devrait ainsi produire plus d'énergie qu'il n'en consomme.

Ce site utilise Google Analytics.