Camille, 30 ans a installé sa tiny house autoconstruite dans un éco-village des Pyrénées

TINY - Dans l'éco-villa de Sainte Chamelle en Ariège, Camille expérimente une vie solidaire et écolo.

Lorsque nous l'avions interrogée en avril 2019, Camille s'apprêtait à déplacer la tiny house qu'elle avait construite sur un chantier participatif breton, à côté de Barcelone.

Deux années plus tard, c'est dans une vidéo de la chaîne Youtube Tiny House Livingston que nous la retrouvons. Fini l'Espagne, la jeune femme a installé sa mini maison sur roues dans un éco-village de l'Ariège à une heure de Toulouse. L'objectif : créer un monde nouveau. Découvrez sa tiny house en vidéo juste ici :

"Moi femme de 29 ans, 50 kilos, 1m60, je suis capable de fabriquer une maison "

Dans l'éco-village de Sainte Camelle, l'écologie est le maître mot : permaculture, rénovation écolo des constructions, limitation de l'empreinte carbone. Mais l'idée est avant tout de préserver le collectif, de développer l'écologie intérieur, "pour retrouver des liens sains aux autres", explique Camille.

Dans sa tiny house de 7 mètres de long et 4 mètres de hauteur, Camille, ancienne infirmière et désormais naturopathe, se sent bien. Deux mezzanines, une salle de bains avec une petite baignoire créée dans un tonneau de vin, une cuisine équipée et de grandes fenêtres qui donnent sur l'extérieur, les trois mois de travaux intensifs ont porté leurs fruits.

"Cette maison c'était de me montrer que moi femme de 29 ans à cette époque, 50 kilos, 1m60, que je suis capable de fabriquer une maison quasiment de mes mains", précise-t-elle. Pour quelqu'un qui n'avait jamais tenu une perceuse de sa vie, on peut dire que le pari est réussi !

Petit conseil avant de finir : Camille recommande de trouver un endroit où installer sa tiny house avant de finir la construction. Pour vous aider, voici une carte qui recense l'ensemble des endroits disponibles pour l'habitat léger en France.

Ce site utilise Google Analytics.