Avant / Après : spectaculaire rénovation pour cette maison de collectionneur

TRAVAUX - Cette grande maison, entièrement rénovée, recèle de trésors. Zoom sur le salon d'été, la chambre et la cour intérieure.

Dans cette grande demeure, la décoration est tellement aboutie que l'on imagine un grand nom de l'architecture d'intérieur à la man?uvre. Pourtant, c'est le fruit du travail d'un passionné autodidacte.

Anthony Hallot, 32 ans, est propriétaire d'un restaurant. Cette maison, dans la campagne samarienne, près d'Amiens, est la troisième qu'il transforme et aménage entièrement. Il l'a vendue l'année dernière, mais se replonge avec plaisir dans les photos de sa "plus belle réalisation".

"Ce qui m'a d'abord séduit, ce sont les volumes", se souvient-il. Le bâtiment, qui date de 1807, a longtemps servi de magasin d'alimentation et de réserve en eau potable pour le village. Il présente deux ailes en U, sur 600 m2, avec un vaste jardin de 800 m2.

Isolation, électricité... Tout était à refaire, la maison n'ayant pas connu de travaux depuis 60 ans. Pour la décoration, les maîtres mots sont l'harmonie et la fluidité.

Puisque la maison est vaste, elle a été aménagée en deux parties : une pour l'hiver et une pour l'été. Attardons nous sur le salon et la chambre qu'Anthony Hallot et son ami utilisaient de mai à septembre, avant de s'aventurer dans la cour intérieure, où il faisait bon profiter du soleil.

Fiche de chantier

Ouvriers

des artisans pour l'électricité et la plomberie, Anthony Hallot et son ami pour tout le reste.

Durée des travaux

deux ans et demi.

Budget

environ 200 000 euros pour refaire l'ensemble de la maison (600 m2).

Le salon : entre exotisme et mobilier de château

Dans cette grande pièce de 100 m2, un artisan a d'abord coulé une nouvelle dalle. "C'est un ancien atelier de mise en bouteilles, le sol avait un dénivelé de 10 cm, il y avait une rigole pour pouvoir laver à grande eau", explique Anthony Hallot.

Difficile à imaginer, quand on voit le parquet en châtaignier actuel. Le résultat, après travaux et aménagement, est époustouflant.

L'ancienne salle de mise en bouteilles. © L.Desbois/Lwood

Le nouveau salon d'été. © L.Desbois/Lwood

Les ouvrants ont été remplacés par de grandes baies vitrées et la pièce est maintenant baignée de lumière.

La salle avant les travaux. © L.Desbois/Lwood

Même vue, après les travaux. © L.Desbois/Lwood

Pièce centrale de ce salon : le meuble pour la télévision, réalisé sur mesure par Anthony Hallot avec des plaques de plâtre. Les différentes épaisseurs de montants permettent de donner du relief.

De part et d'autres, deux plaids décorés de visages africains ont été agrafés sur des structures en bois, pour en faire deux tableaux.

Le meuble télé fait maison. © L.Desbois/Lwood

Anthony Hallot, qui se décrit comme "collectionneur compulsif" et "fanatique de la culture asiatique", mélange les styles. Et ça fonctionne : les statuettes et le style industriel des luminaires s'associent parfaitement.

L. © Desbois/Lwood

Près de l'escalier, c'est plutôt l'esprit de château qui domine, avec une table Henri IV éclairée par deux anciennes lanternes.

L. © Desbois/Lwood

Autre transformation majeure : le sol de l'étage a été ouvert, pour apporter encore plus de luminosité, et donner l'impression d'une mezzanine. En prenant cet escalier, on arrive dans la chambre d'été.

L. © Desbois/Lwood

La chambre : minimaliste et lumineuse

Sous les combles, on avait auparavant une pièce remplie de gravats, sans aucune ouverture. Elle est devenue très lumineuse, grâce à trois fenêtres de toits, et surtout à la décoration.

Les anciens combles. © L.Desbois/Lwood

La chambre d'été, une fois aménagée. © L.Desbois/Lwood

De la moquette en laine naturelle, en passant par les murs peints à la chaux, ici, tout est blanc. Une épure qui met en valeur le lit, encadré par les poutres en bois et les oiseaux exotiques des tableaux.

"C'est une pièce où on se détendait beaucoup, très agréable", se souvient l'ancien propriétaire.

Un mobilier minimaliste mais coordonné. © L.Desbois/Lwood

La cour : mystérieuse et rafraîchissante

La fenêtre de cette chambre donne sur la cour intérieure, située entre les deux ailes du bâtiment. Complètement abandonnée par l'ancienne propriétaire, elle séduit pourtant tout de suite Anthony Hallot. "Une magie s'en dégageait", confie-t-il.

La cour intérieure avant les travaux. © L.Desbois/Lwood

La cour aménagée. © L.Desbois/Lwood

Là encore, Anthony Hallot s'occupe de tout, sans passer par un paysagiste. Pas question de faire un grand carré de pelouse. Il aménage un parcours pavé. "J'aime ces zones d'ombre, et ce côté mystérieux, on avance sans trop savoir où on va."

L. © Desbois/Lwood

Au milieu de la végétation luxuriante, on découvre un bassin aux influences chères au maître des lieux.

L. © Desbois/Lwood

"Les petits-enfants de la dame qui habitait ici avant nous ont remercié d'avoir sublimé la maison et de l'avoir respectée", raconte Anthony Hallot. "Pour eux c'était toujours la même maison, même si elle avait été modernisée et décorée. C'était le plus beau compliment qu'on puisse me faire."

Autre preuve, s'il en fallait, du succès de cette transformation, la maison a trouvé un nouvel acheteur très rapidement. Anthony Hallot, pas nostalgique pour un sou, attend avec impatience le prochain défi. Il a opté pour une location avant de dénicher une nouvelle perle rare à rénover.

Passez à l'action

Ce site utilise Google Analytics.