Avant / Après : Cette maison alsacienne, dans la famille depuis 13 générations, est encore plus belle qu'au 16e siècle

PATRIMOINE - La ferme vigneronne garde ses colombages et ses éléments traditionnels, mais la rénovation apporte beaucoup plus de lumière et de confort.

Cette maison à colombages fait partie des joyaux du village d'Andlau, sur la route des Vins d'Alsace. Tout en bois et en torchis, elle a été construite au 16e siècle sur les vestiges d'une chapelle du 12e siècle.

Classée “bâtiment de France”, elle appartient à la même famille de vignerons depuis 13 générations. Les propriétaires actuels, producteurs de vin biologique, souhaitaient une rénovation éco-responsable, “la plus naturelle possible”, raconte Jérémy Hérard, gérant et fondateur du réseau d'architecture d'intérieur Notes de Styles, auquel ils ont fait appel.

© Notes de Styles

”Ils voulaient à la fois respecter le caractère historique de la maison et s'y sentir bien, ne pas vivre dans un musée.” Le défi était de réussir à faire entrer plus de lumière, sans toucher à la façade avant.

Fiche de chantier

Ouvriers

Cabinet Notes de Styles, artisans

Durée des travaux

6 mois de conception, 6 mois de travaux

Budget

Non communiqué

Les travaux ont porté sur 350 m2, sur les 800 m2 au total que compte la maison.

Une nouvelle terrasse qui donne sur le ruisseau

La maison était habitable mais cela faisait longtemps que des travaux n'avaient pas été entrepris. Il fallait rénover complètement l'électricité, refaire le réseau d'eau sanitaire, changer les fenêtres. Mais le plus impressionnant est bien sûr la nouvelle distribution de l'espace.

© Notes de Styles

Comme dans toutes les anciennes maisons anciennes, le rez-de-chaussée comprenait de nombreuses petites pièces. Au total, 5 murs porteurs y ont été abattus, pour créer une cuisine ouverte sur le vaste salon.

© Notes de Styles
© Notes de Styles

Les 5 couches de sols, superposées au cours des 4 derniers siècles, ont été déposées pour rehausser le plancher. Celui-ci a été recouvert de carreaux de ciment dans la cuisine et d'un parquet massif dans le reste de la pièce.

Surtout, le mur de la façade arrière a été abattu pour créer une terrasse couverte, dans la continuité de la grande pièce à vivre. Cette ouverture permet de faire entrer la lumière et de profiter de la vue sur le ruisseau, là où se trouvait autrefois un moulin à eau.

L'ouverture de la terrasse. © Notes de Styles
La terrasse aujourd'hui. © Notes de Styles

Deux éléments historiques remarquables ont conservé leur place au rez-de-chaussée : le kachelofe, poêle recouvert de faïence, typique d'Alsace, et l'escalier d'origine en bois.

Le poêle alsacien pendant et après le chantier. © Notes de Styles
L'escalier pendant les travaux. © Notes de Styles
Bien plus mis en valeur aujourd'hui. © Notes de Styles

Créer des fenêtres tout en conservant les colombages

Les travaux se sont poursuivis dans les étages. Au premier, une suite parentale a été aménagée avec un dressing et une grande salle de bains. Dans la chambre, une solution a été trouvée pour apporter plus de luminosité sans dénaturer le bâtiment : les colombages ont été évidés, pour poser des vitres. “S'ils le souhaitent, les propriétaires pourront poser à nouveau du torchis à l'avenir, pour refaire des colombages traditionnels”, explique Jérémy Hérard.

© Notes de Styles

Dans cette suite parentale, dans la chambre d'amis ou encore la salle de jeux des enfants… partout l'isolation a été refaite avec de la laine de bois, un isolant biosourcé. Celui-ci a été recouvert de plaques de plâtre Placo Activ'air, pensées pour emprisonner une partie des polluants présents dans l'air intérieur.

© Notes de Styles
© Notes de Styles

La famille profite donc désormais d'une maison aux normes et lumineuse, mais qui n'a pas perdu de son charme d'antan. En témoigne le bois, toujours très présent dans chacune des pièces !

Ce site utilise Google Analytics.