Avant / Après : Cette artiste a transformé un abri de jardin abandonné en "cabane arc-en-ciel"

ART-THÉRAPIE - Petite fille, Léonie refaisait le monde dans cette cabane de jardin que sa grand-mère lui avait fait construire. Aujourd'hui, elle y propose des ateliers pour libérer sa créativité.

Quel bonheur pour une petite fille d'avoir sa propre cabane pour rêver. Tout au bout d'un chemin pavé, tout au fond du jardin, pousser la porte de son petit monde à soi. Ouvrir le volet en bois de la petite fenêtre, pour laisser entrer le soleil et le bruit du vent dans les feuilles. S'asseoir à son bureau et passer l'après-midi à dessiner avec ses crayons de couleurs.

Cette bulle hors du temps, c'est le cadeau offert par sa grand-mère à Léonie Zikos du compte Instagram @la_cabane_arc.en.ciel, quand elle était enfant. Et ce n'est pas son seul cadeau. "Ma grand-mère était une artiste qui n'a jamais pu s'exprimer, c'est elle qui m'a initiée à l'art et qui a cru en moi, en m'offrant des pinceaux et de superbes crayons il y a 30 ans", raconte Léonie.

Quand la jeune femme a quitté Hégenheim, dans le Nord-Est, pour étudier les Beaux-arts à Paris, la cabane est devenue un débarras, puis est tombé à l'abandon. Mais au printemps dernier Léonie est revenue dans la petite ville de son enfance, et a décidé de donner une nouvelle vie, et de nouvelles couleurs, à sa cabane.

Une bulle de créativité au fond du jardin

Léonie cherchait un lieu pour proposer des ateliers d'art-thérapie, un accompagnement thérapeutique basée sur le processus de création, pour s'exprimer, apaiser des conflits ou encore calmer des angoisses.

Quoi de mieux que cette cabane de deux mètres sur deux, pleine de souvenirs ? Certes, elle était pleine de bazar et le bois avait pourri par endroits. Mais Léonie était sûre de pouvoir y recréer une bulle où chacun pourrait se sentir en sécurité.

Alors, au printemps, elle s'y est attaqué : d'abord, vider la cabane, la poncer, remplacer des planches, créer une fenêtre de plus. Beaucoup seule, un peu avec l'aide de son mari et d'un oncle.

Et puis Léonie a tout repeint en blanc, avec un grand arc-en-ciel sur la façade. A l'intérieur, on trouve désormais un grand bureau avec deux chaises, une pour elle, une pour la personne, adulte ou enfant, qu'elle reçoit pour des ateliers de fabrication de marionnettes, de films d'animation avec de la pâte à modeler... ou de dessins avec les beaux crayons de sa grand-mère.

Il y a peu de place, alors tous les outils sont rangés sur de petites étagères. On trouve aussi sur les murs des œuvres d'amis artistes, des dessins, une petite tapisserie... Autant de touches de couleurs joyeuses.

© Léonie Zikos

C'est certain, comme le dit Léonie, "les cabanes, ce n'est pas que pour les enfants, on peut avoir cette sensation de réconfort même en étant grand."

Ce site utilise Google Analytics.