Angers veut faire 66% d'économies d'énergie grâce aux objets connectés

SMART - Lampadaires intelligents, arrosage public connecté et capteurs dans le mobilier urbain, la capitale angevine se transforme en smart city.

L'expression smart city est sur toutes les lèvres. Toutes les semaines, une ville ambitionne de devenir la référence de la ville intelligente de sa région ou de son pays. Mais les objectifs pour y parvenir restent souvent flous.

La ville d'Angers, dans le Maine-et-Loire, a annoncé vouloir investir 178 millions d'euros pour se transformer, en douze ans, en exemple de la smart city française.

5000 objets connectés installés dans la ville

"Angers, première ville verte de France (...) a pour ambition d'accélérer encore sa transition écologique et de traduire cette volonté en résultats concrets", annonce un communiqué de la ville.

Pour remplir son objectif de réaliser 66 % d'économie d'énergie d'ici 2025, la ville va moderniser 40 000 lampadaires en les équipant de LED et de détecteur de présence, "pour adapter l'éclairage à la fréquentation urbaine."

Du côté du traitement des déchets, un système vidéo contrôlera 30 sites de dépôts sauvages tandis que 400 objets connectés se chargeront de réduire de 30 % la consommation d'eau de l'arrosage public.

Et pour rendre le quotidien plus facile aux riverains, des capteurs seront intégrés dans le mobilier urbain pour fournir des informations en direct sur la fluidité du trafic ou les places de parking disponibles.

Pour opérer cette mutation en territoire intelligent, la ville d'Angers va travailler main dans la main avec le groupe Engie.

Et si vous n'avez toujours pas bien compris ce qu'est une smart city, jetez un œil à cet article qui vous expliquera tout !

Ce site utilise Google Analytics.