À Nice, pour chaque emballage recyclé, de l'argent est reversé aux Restos du Coeur

SOLIDARITÉ - Pour inciter les Niçois-es à trier leurs déchets, dix-neuf bornes de collecte solidaire ont été installées dans la ville. Une première en France !

Allier recyclage et solidarité ? La ville de Nice l'a fait ! Pour chaque emballage déposé dans une borne de collecte, un centime est reversé à l'association des Restos du coeur. Une démarche innovante pour inscrire durablement le tri collectif dans les habitudes des Niçoises et des Niçois.

Pour 100 emballages recyclés, 1 repas pour les Restos du coeur

Bien que l'objectif soit la valorisation des déchets recyclables, Citeo, organisation en charge du recyclage des emballages et Uzer, start-up à l'initiative du dispositif, ont voulu inscrire ce geste écolo dans une démarche solidaire.

Depuis le 10 juillet dernier, tous les emballages recyclés permettent de générer de l'argent pour l'association les Restos du coeur. “Nous avons décidé de soutenir cette association par choix de solidarité ” nous explique Christine Leuthy Molina, directrice régionale PACA de Citeo.

Le but ? Offrir une motivation supplémentaire pour les habitants que le simple respect de l'environnement. Aider les personnes en situation de précarité et participer au recyclage : la double bonne action !

Au bout de 100 articles triés, Citeo finance l'équivalent d'un repas aux Resto du Coeur. Les deux sociétés espèrent récolter 500 000 emballages recyclables pour distribuer 5 000 repas en une année.

Une nouvelle génération de tri

Pour rendre l'utilisation de ces bornes plus compréhensible, Citeo et Uzer ont intégré un système de scan avec un lecteur de code-barres. “Les boîtiers de code-barres permettent de savoir si un emballage est bien recyclable pour être admis dans la borne” nous détaille Clément Castelli, co-fondateur d'Uzer. Pas d'erreur possible donc ! En complément, la start up a développé l'application Mon tri qui informe les usagers de l'impact de son recyclage.

Si le dispositif s'avère être concluant, d'autres bornes pourront être installées dans la métropole niçoise. En revanche, si vous n'habitez pas dans la capitale azuréenne, vous pouvez toujours installer dans votre maison le boîtier connecté, Eugène, développé par Uzer. Il permet de savoir quel emballage est recyclable ou non.

Ce site utilise Google Analytics.