À l'île d'Yeu, 23 maisons partagent l'électricité collectivement grâce à l'énergie solaire

ÉNERGIE - Première "communauté énergétique" de France, le projet Harmon'Yeu vient d'être lancé en Vendée.

La sobriété énergétique s'invite partout, même dans le golfe de Gascogne, sur l'île d'Yeu en Vendée. C'est ici que 23 maisons se partagent l'énergie solaire de 64 panneaux photovoltaïques installés sur les toits des habitations. Une première en France !

L'autoconsommation collective grâce au photovoltaïque

Le hameau de Ker Pissot est devenu début juillet, la première communauté énergétique de France, nous apprend Le Parisien. Fonctionnant sur le principe de l'autoconsommation collective, le projet Harmon'Yeu, initié par le fournisseur d'énergie Engie, permet à 23 maisons de l'île de se partager l'électricité solaire. Les 64 panneaux solaires qui permettent de fournir 28 % des besoins en électricité des logements sont installées sur les toits de 5 maisons.

En moyenne, les maisons consomment 96% de la production d'énergie solaire, mais le reste n'est pas perdu. Les 4% restant sont stockés dans une batterie de stockage ou alimente des ballons d'eau chaude.

"Les réglementations ne permettent pas de faire des panneaux photovoltaïques sur toutes les toitures. Implanter des systèmes de production solaire sur certaines toitures pour en faire profiter tout le quartier, cela permet de concilier énergie renouvelable et préservation du patrimoine bâti", explique le maire de L'île d'Yeu, Bruno Noury, au Parisien.

Et si vous aussi les panneaux solaires vous intéressent, on répond ici à toutes vos questions sur le sujet !

Ce site utilise Google Analytics.