À 16 ans seulement il lance l'application GreenR pour géolocaliser les déchets

ÉCOLOGIE - Il n'y a pas d'âge pour s'engager pour la planète. Ce jeune lycéen a créé une application pour ramasser les déchets abandonnés dans la nature.

À 16 ans, Ruben, lycéen de la région lyonnaise, a créé l'application GreenR. "À force de voir de plus en plus de déchets dans la nature, je me suis dis que les mentalités devaient évoluer", nous raconte-il.

Avec son application, il souhaite faire de l'écologie un engagement citoyen, et donner à chacun le moyen de changer ses habitudes avec des idées concrètes comme la géolocalisation des déchets et les greenwalks (promenades vertes).

Plus de 18 800 utilisateurs dans 50 pays

L'idée lui trottait dans la tête depuis quelque temps. Soutenu et aidé bénévolement par un codeur professionnel, Ruben se lance dans l'aventure et développe l'application GreenR en 2019.

Comment marche-t-elle cette application ? "Lorsqu'on se déplace et qu'on voit des déchets, on n'a pas forcément le temps ni les moyens de les ramasser immédiatement", explique Ruben. C'est là que GreenR intervient. Les gens déclarent l'emplacement des zones polluées qu'ils rencontrent. Une fois ces lieux répertoriés sur une carte, les utilisateurs peuvent y retourner avec tout le matériel nécessaire pour nettoyer. Une activité à faire en famille ou entre amis lors d'une promenade pendant son temps libre. "Le but c'est de joindre l'utile à l'agréable", précise le lycéen.

Dès les 3 premiers mois, 800 personnes avaient adopté la démarche. Ces chiffres ont été multipliés par plus de 20, pour atteindre aujourd'hui 18 850 utilisateurs dans 50 pays à travers le monde. Et grâce à GreenR, c'est déjà 1 500 spots recensés et plus d'une centaine nettoyés !

L'application est téléchargeable sur Play Store et App Store. Elle fonctionne sans pubs et les données des utilisateurs ne sont pas collectées.

Faciliter les jeunes générations à se mobiliser

"Comme la plupart des jeunes, j'étais sensibilisé mais pas forcément engagé dans des activités éco-responsables". Avec son application, Ruben a voulu proposer une solution pour rendre plus accessible l'écologie et la démystifier autour d'un moment de partage entre amis.

Pour lui, la volonté de faire bouger les choses n'est pas une question d'âge. "On pourrait croire qu'en tant que jeune, faire cette application n'est qu'un simple hobby", dit-il. Mais l'impact grandissant de GreenR prouve que le lycéen a réussi à s'imposer et fédérer les jeunes autour des problèmes environnementaux.

Il ajoute que de nombreuses personnes, souvent âgées entre 15 et 30 ans, lui envoient des messages, soucieuses de savoir si leurs actions individuelles auront réellement un impact sur l'environnement. "Quand ils se rendront compte que lorsqu'un endroit est nettoyé, celui-ci reste propre, et ainsi de suite, cela leur prouvera que ce qu'ils font, même à leur échelle, est très important".

L'objectif ultime pour Ruben, même si cela est très utopique selon lui, c'est qu'il n'y ait plus de déchets sauvages à ramasser. "Si à long terme, GreenR est de moins en moins utilisée du fait que tous les spots seront nettoyés, ce serait une belle victoire pour la planète", conclut-il.

Découvrez aussi cette application qui vous permet de vous lancer pas à pas dans l'écologie.

Ce site utilise Google Analytics.