5 techniques pour préparer des potions de plantes et protéger naturellement votre jardin

JARDIN ÉCOLO - Purin de plantes, macération, infusion ou huiles essentielles, voici un guide pour prendre soin du jardin sans pesticides.

Depuis l'interdiction de l'usage des pesticides dans les jardins en janvier 2019, les insectes, oiseaux et plantes en tout genre soufflent un peu. Mais par quoi remplacer ces pesticides pour préserver l'environnement ?

Il y a certes tout un tas de produits vendus tout prêts, mais comme l'heure est au fait-maison, pourquoi ne pas vous lancer dans la confection de potions ? Pas des potions magiques, mais des préparations très simples à base de plantes pour protéger les végétaux des maladies ou des insectes nuisibles.

Dans son ouvrage, Je prépare mes potions pour le jardin (Ed. Terre Vivante, 2021), Brigitte Lapouge-Déjean livre différentes techniques « saines et naturelles » pour prendre soin de votre jardin grâce à l'extraction des principes actifs des plantes. À vos chaudrons !

1 - La macération, une technique rapide pour se débarrasser des pucerons

Technique très simple à réaliser, la macération permet d'extraire les principes actifs des plantes afin de stimuler les défenses naturelles des végétaux du jardin mais aussi servir de fongicide et d'insectifuge. Pour cela, il suffit d'immerger une poignée de plantes dans un bocal d'eau froide et de laisser macérer le tout à température ambiante pendant 24h environ.

Brigitte Lapouge-Déjean nous livre une potion à base d'oignon : 100 g d'oignon haché avec sa peau à faire macérer dans un litre d'eau de pluie à l'intérieur d'un grand bocal fermé. On laisse au soleil pendant 4 heures, puis on filtre et on pulvérise le liquide. « Le traitement permet de lutter contre les pucerons mais aussi les altises, les aleurodes », rappelle l'autrice. Pratique !

2 - Les infusions, abreuver les végétaux avec une boisson fortifiante

Il est fort probable que vous ayez déjà eu recours à cette potion pour vous-même lors de longues soirées d'hiver. Quand on laisse infuser des plantes dans de l'eau chaude, elles libèrent toutes leurs propriétés. Utiles pour se réchauffer, elles servent aussi au jardin contre « les attaques d'insectes ou les débuts de maladies cryptogamiques », peut-on lire dans le livre. Attention néanmoins, cette technique n'est pas assez puissante pour traiter des problèmes plus importants.

Pour réussir une infusion, il est recommandé d'utiliser 100 g de plante fraîche par litre d'eau. Une fois l'infusion réalisée, filtrez la préparation et vaporisez cette dernière. Elle se conserve environ deux jours.

Contre les insectes, vous pouvez faire infuser de la lavande, et contre les champignons, de l'origan.

3 - Les décoctions, pour défendre les plantes contre les maux du jardin

La décoction est une technique un peu plus longue à mettre en place car elle nécessite de faire tremper les plantes pendant 24 heures avant de les passer à la casserole. « Ces potions, plus fortes que les infusions, servent soit à renforcer les défenses des plantes contre les maladies, soit comme insectifuge ou insecticide », nous apprend l'ouvrage.

Comment cela fonctionne-t-il ? Mettez 100 g de plante fraîche en petits morceaux à tremper pendant 24 heures dans un récipient en inox. Couvrez et laissez macérer. Le lendemain, placez le récipient sur le feu et portez à ébullition. « Dès que ce stade est atteint, baissez le feu, posez un couvercle et laissez bouillonner ainsi pendant 20 minutes. Le couvercle est important, car il empêche la fuite de composants volatils indispensables », rappelle Brigitte Lapouge Déjean dans son livre.

Laissez refroidir, filtrez et pulvérisez le liquide pur ou bien dilué. Attention, les décoctions ne se conservent pas plus de 24 heures ! Il faut être réactif. Une décoction d'ail pur est utile contre les insectes tandis que la décoction de consoude sert de stimulant aux plantes.

4 - Le purin de plantes, des extraits fermentés pour le jardin

Très populaire auprès du grand public, le purin de plantes, aussi appelés extraits fermentés, « constitue le meilleur stimulant du jardin et bloque le développement des maladies cryptogamiques ». Et la bonne nouvelle c'est qu'il est très facile d'en préparer. On mélange 1 kg de plantes avec 10 L d'eau, on laisse le mélange fermenter pendant 10 à 15 jours, et voilà ! Pour préparer du purin sans mauvaise odeur, vous pouvez utiliser un seau spécial.

Pour en savoir plus sur les règles à respecter pour la préparation du purin de plantes, rendez-vous ici.

Le purin le plus connu est celui d'ortie mais l'autrice préfère quant à elle, le purin de consoude « qui permet d'obtenir une préparation plus équilibrée dopant moins le jardin ». Riche en potasse, calcium et phosphore, la consoude est un stimulant formidable au printemps pour les semis et jeunes plants lorsqu'elle est associée à l'ortie. Mais elle soutient aussi la croissance des rosiers et la production de légumes fruits comme la tomate ou le melon.

Il existe plein des recettes de purin avec des fougères, de la rhubarbe ou de la bourache, à découvrir dans le livre.

5 - Les huiles essentielles : un concentré ultra-efficace

Les huiles essentielles sont bien souvent associées au bien-être et à la santé des êtres humains. Mais elles jouent le même rôle pour les végétaux du jardin. Comme elles sont très concentrées en principes actifs, l'experte recommande de ne les utiliser que pour les cas difficiles.

« On traitera d'abord une invasion de pucerons au savon noir avant de passer à l'huile essentielle de menthe devant un cas vraiment tenace et préjudiciable à la plante. Mais, pour lutter contre les insectes xylophages, on aura directement recours aux huiles essentielles », peut-on lire dans le livre.

Voici une recette d'insecticide à base d'huiles essentielles de menthe poivrée et de lavande officinale. Mélangez une noisette de savon noir avec 20 gouttes d'huiles essentielles de menthe, de lavande et l'équivalent d'un verre d'eau. Associez ensuite cette mixture avec de l'argile et un litre d'eau de pluie. Secouez bien et pulvérisez !

Vous voilà au point sur les recettes de potions pour le jardin. Et si vous cherchez davantage d'alternatives aux pesticides, rendez-vous ici !

Ce site utilise Google Analytics.