5 idées minimalistes à piquer à cette famille qui vit dans une tiny house

OPTIMISER L'ESPACE - Une tiny house, c'est un peu comme un appartement en pleine nature : il faut savoir l'aménager !

Le grand souci des tiny houses, c'est la complexité des lois régulant leur installation sédentaire et leur construction. Devant ces difficultés, de plus en plus de passionnés se tournent vers le gamping, c'est-à-dire la location du bout de terrain d'un particulier. Certains, notamment des personnes âgées, proposent même leur jardin en contrepartie d'un simple entretien ou de services à la personne.

C'est cette dernière option qui a été choisie par cette famille canadienne. Justin et Bianca ont décidé de changer de vie en s'installant dans cette tiny house de 22 m2 (plutôt grand pour une tiny), avec une belle hauteur sous plafond permettant la création d'une mezzanine. Ici, le couple vit avec Bodhi, leur fils de deux ans, et Sadie, leur cocker anglais, dans le plus grand bonheur et une certaine frugalité.

Bon, les deux Canadiens sont un peu le cliché des urbains cools et branchés partis se ressourcer à la campagne : Justin est professeur Montessori pour ados (oui, ça existe) et Bianca est coach de vie slow life et minimalisme. Mais ils ont acheté cette tiny house un peu moins de 40 000 euros (60 000 dollars canadiens) et ont totalement aménagé l'intérieur pour en faire un petit paradis fonctionnel. Voici ce qu'il faut faire pour les imiter.

1. S'obliger à vivre beaucoup à l'extérieur

Ce n'est pas vraiment une astuce, plutôt une tournure d'esprit, un changement de paradigme mental : et si la vraie vie n'était pas à la maison, mais dehors, dans la nature, dans les rues, en plein air ? Bizarre à entendre, de la part d'un site consacré à comment être bien chez soi ? Pas tant que ça, car on n'est jamais mieux dans son foyer que lorsqu'on y revient après une longue absence.

La philosophie du hygge elle-même ne se conçoit pas sans ce double mouvement extérieur-intérieur, longue balade en forêt, retour à la maison. Justin et Bianca partagent ce constat, ravis d'être obligés de sortir entretenir le potager, prendre soin des abeilles ou juste se promener en forêt avec leur fils, quelle que soit la saison.

2. Aménager une chambre Montessori gain de place

La chambre Montessori, c'est d'abord un lit de petite dimension posé à même le sol. C'est là que s'endort Bodhi, après avoir écouté une histoire, bercé par le rocking chair en bois juste à côté. Ses quelques jouets sont tous disposés à l'intérieur d'un pouf facile à ouvrir, et une porte fabriquée à partir d'une fenêtre et de pagaies permet de sécuriser l'accès à la mezzanine des parents, qui ne dispose d'aucun garde-fou.

3. Se faire une cuisine minimaliste

La cuisine de Justin et Bianca est ultra fonctionnelle : aucun four, même pas de micro-ondes, mais juste une plaque à induction portable. Pour les plus gros repas, le couple dispose d'un barbecue qui est stocké ailleurs. A côté du plan de travail, on trouve un petit frigidaire d'appartement très simple.

4. Utiliser des meubles convertibles et optimisés

Dans le salon, tout est modulable : évidemment, le canapé est convertible (afin d'accueillir des proches, par exemple) et la table à manger est pliable. Dans l'entrée, des paniers suspendus faciles d'accès permettent de ranger les affaires courantes selon la saison. L'été : la laisse du chien, une brosse, des lunettes de soleil ; l'hiver : les accessoires comme les gants ou les écharpes. Sur le mur non loin de la tringle à rideaux, des porte-manteaux muraux simples permettent d'accrocher les manteaux et de les cacher ensuite en tirant le rideau.

5. Stocker ailleurs les habits qu'on n'utilise pas

Les vêtements, ça prend de la place et c'est souvent difficile de s'en séparer. Ou alors, c'est "un de perdu, dix de retrouvés". Alors pour résoudre le problème de place posé par notre garde-robe, une bonne solution consiste à stocker ailleurs une partie de nos habits. Le plus évident, c'est bien entendu de s'adapter au cours des saisons et de remiser ses affaires d'été l'hiver, et inversement. Où ? A la cave, au grenier, ou comme cette famille dans un garde-meubles en ville (pour ceux qui en auraient les moyens).

Tous ces petites astuces sont bien plus faciles à mettre en place dans le contexte d'une tiny house installée dans une propriété existante. Ce modèle d'habitat permet de conserver un idéal minimaliste sans perdre en confort, ce qui est primordial quand on est une famille avec un enfant en bas âge !

Ce site utilise Google Analytics.