5 conseils pour bien se préparer au "lundi vert", sans viande ni poisson

VÉGÉTARISME - Dans une tribune du Monde, 500 personnalités avaient encouragé leurs concitoyens à adopter le "lundi vert", pour des motifs écologiques, de santé et de bien-être animal. Voici quelques tuyaux qui vous aideront à l'adopter encore plus facilement.

Le lundi vert, c'est quoi ? C'est un défi écologique, qui consiste à se passer de viande chaque lundi de l'année. Lancée en 2019 par une tribune du Monde signée par Juliette Binoche, Isabelle Adjani, Stéphane Bern, Cédric Villani ou encore Yann Arthus-Bertrand, cette initiative reprend du service cet automne ! La thématique de 2020 : les légumineuses, dont la consommation en France a fortement baissé, alors qu'elles sont riches en protéines, fibres et glucides.

Dans un récent article sur The Conversation, les chercheurs Nicolas Treich et Laurent Bègue-Shankland, à l'initiative de la tribune, ont essayé de calculer l'impact potentiel du lundi vert sur le climat. Dans un premier temps, le lundi vert impliquerait de multiplier par trois la place des légumineuses dans notre alimentation. Dans un second temps, ce remplacement permettrait "une réduction totale d'environ 5 millions de tonnes d'équivalent CO2, soit une baisse de plus de 5 % des émissions de l'alimentation."

Mais pourquoi cette nouvelle opération de communication ? Tout simplement pour rappeler au public les bonnes habitudes, qui mettent du temps à s'ancrer en nous. Les deux chercheurs ont ainsi réalisé une enquête auprès de 2.000 personnes représentatives de la population française, un mois après le lancement du lundi vert. Résultats : "51,5 % des personnes interrogées avaient entendu parler du lundi vert, 10,5 % d'entre elles disaient l'avoir mis en œuvre et 25,1 % avaient l'intention de le faire."

C'est bien, mais pas suffisant ! Alors pour vous encourager, nous vous donnons quelques petits tuyaux de végétariens.

© Vegidair

1. Installez un potager d'intérieur chez vous

En 2019, le potager a toutes les chances de devenir un incontournable de la cuisine aménagée des Français, notamment en ville. Petit, pratique, écolo, il répond aux envies des citadins qui n'ont pas de jardin, ni même le temps de jardiner durant des heures, mais qui veulent profiter de légumes faits maison.

A noter qu'il existe des potagers de toutes les tailles (certains ressemblent à de petits réfrigérateurs, d'autres à de simples pots) et de toutes les sortes (alimentés par recharge et lampe à LED, avec des capsules, par hydroponie ou aquaponie...).

© La Sauge

2. Faites pousser des légumes à l'infini

L'infini ? Et au-delà ! Avec notre tuto spécialement conçu pour ça, faites pousser des poireaux, des tomates, des oignons, sans vous soucier du lendemain. La méthode ? Replanter certains légumes à l'aide de leurs épluchures, tout simplement. Avouez que c'est plus difficile à réaliser avec un steak.

3. Apprenez à faire pousser vos légumes même en hiver

Topinambours, salades, carottes, betteraves, choux... Leur point commun ? Ils poussent aussi en hiver. Et avec ces quelques conseils en permaculture, vous pouvez apprendre à anticiper en préparant dès l'été ou l'automne la récolte des légumes d'hiver, en fonction d'un calendrier intelligent.

Même certains aromates, comme le persil ou la sauge, poussent également durant les périodes froides, surtout si vous avez la bonne idée de vous construire une serre de jardin ou de balcon, avec des matériaux recyclés ou bioclimatiques, évidemment. Et comme le dit Denis Berger, formateur en permaculture et créateur de l'association Loessence, "l'hiver est aussi un frigo en plein air".

4. Fabriquez une tour à patates

Les pommes de terre sont sans doute l'un des aliments les plus extraordinaires qui soient. Imaginez bien, on en fait des frites, des purées, des pommes sautées, des galettes, des gratins... Alors une tour à patates, quelle bonne idée.

© La Sauge

Encore une fois, nos experts en tuto de La Sauge ont pensé aux urbains qui disposent de peu d'espace. Cette tour verticale façon DIY se pose aisément sur un balcon, où elles pousseront en vous laissant le temps de rêver à la façon dont vous les dégusterez.

5.  Profitez-en pour vous mettre au compost

© Getty Images

Qui dit légumes dit épluchures et petits déchets qui partent facilement au compost plutôt qu'à la poubelle classique. Un compost dont les vertus ne sont plus à démontrer, surtout pour un lecteur ou une lectrice de 18h39 ! Vous pouvez ainsi recycler vos déchets, que ce soit pour votre propre jardin ou celui partagé par le quartier si vous êtes en ville.

Pas question d'avoir la flemme, on vous explique comment bien choisir et installer votre composteur dans un article détaillé. Finalement, se passer de viande une petite journée peut avoir du bon, vous avez jardiné, bricolé, cuisiné, composté, et vous ne vous êtes même pas rendu compte que votre entrecôte saignante vous manquait !

Ce site utilise Google Analytics.