4 solutions étonnantes repérées chez ces pionniers de l'autonomie énergétique

LOW-TECH - Banc thermique, rotation de culture, séchoir solaire : voici des méthodes low tech inspirantes.

Patrick et Brigitte sont des pionniers de l'autonomie énergétique. Pour preuve, ils ne paient plus aucune facture ni de l'électricité. Éolienne, panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire, récupération de l'eau de pluie : tout a été mis en œuvre pour vivre de la manière la plus autonome possible.

Mais le couple a à sa disposition d'autres solutions moins connues pour produire leur propre énergie et se rapprocher de l'autonomie alimentaire. Découvrez-les dans la vidéo que nous avons réalisée chez eux en Loire Atlantique :

Les méthodes low-tech de Patrick et Brigitte pour se rapprocher de l'autonomie :

1 - Un banc thermique pour se chauffer grâce au soleil

Dans la serre de Patrick, on trouve un banc composé d'une plaque d'ardoise qui n'a pas pour vocation première de s'y assoir mais de chauffer. Ce banc thermique sert en effet de radiateur. Comment cela fonctionne ? Patrick a noyé des bouteilles pleines d'eau dans du ciment à la base du banc. Quand les rayons du soleil frappent la masse d'ardoise, cela réchauffe l'eau des bouteilles qui se trouvent juste en dessous. "Quand le soleil disparait, toute la chaleur emmagasinée dans le banc est restituée et chauffe la pièce pendant la nuit", précise-t-il.

2- Un séchoir solaire pour conserver les aliments

Conserver ses aliments en les déshydratant pour en profiter toute l'année : voici le principe du séchoir solaire. Fruits, légumes ou même plantes aromatiques, tout y passe ! Celui de Patrick est composé de petites clayettes sur lesquelles il dépose ses pommes, prunes. ou abricots. L'air chaud de la serre ainsi que les plaques noires permettent au séchoir de chauffer les aliments. Résultat : des tomates séchées ou des fruits secs même en hiver ! Voici un tutoriel pour en fabriquer un chez vous.

3 - Un poêle bouilleur qui chauffe la maison

Pour se chauffer, Patrick utilise un poêle bouilleur. À l'intérieur du poêle, de l'eau chauffe grâce à la combustion du bois. "Quand l'eau dépasse 35 degrés, cela fait tourner un circulateur qui l'envoie (dans les conduits, ndlr) pour chauffer l'eau l'hiver quand il n'y a pas de soleil et pour chauffer deux radiateurs", souligne-t-il.

4 - La rotation de culture pour cultiver toute l'année

Le potager de Patrick n'est pas immense, pourtant, il arrive à être autonome en légumes toute l'année. Son secret : la rotation de culture. "On utilise trois fois la même surface", nous explique-t-il. Concrètement, la rotation de culture consiste à changer la place des légumes en fonction des saisons. Pour cela, regroupez les légumes à cultiver par catégorie et diviser le potager en parcelles égales. Si cette technique vous intéresse, on vous en dit plus ici.

Si vous avez besoin d'autres sources d'inspirations, découvrez 5 inventions faciles à fabriquer chez vous pour sauver la planète.

Ce site utilise Google Analytics.