10 plantes exotiques qui résistent à la canicule à tester dans votre potager

JARDIN - Arachide, amarante, patate douce ou citronnelle, découvrez les végétaux venus des pays chauds que vous pouvez faire pousser chez vous.

En 2100, selon les différents rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), le monde aura gagné 4 degrés supplémentaires. Le monde et votre potager ! Pour nous aider à les préparer potagers à ce déréglement climatique, l'ingénieur agronome Blaise Leclerc a écrit un livre intitulé Légumes et canicule - adapter le potager au réchauffement climatique (Ed. Terre vivante, 2021).

Parmi ses recommandations, ce jardinier incite à opter pour des espèces résistantes aux grosses chaleurs. Et qui dit plantes résistantes à la canicule, dit plantes exotiques ! Voici 10 plantes exotiques à planter dans vos potagers.

1 - L'amarante

© MLiberra - Getty Images

On consomme les feuilles et les graines de l'amarante. Les feuilles se consomment crues ou cuites, comme des épinards, tandis que les graines peuvent être préparées comme du millet.

2 - L'arachide

© BING-JHEN HONG - Getty Images

Le fruit de l'arachide c'est la cacahuète, pas besoin de vous le présenter. "Cependant, à moins d'avoir un très grand potager, ne comptez pas sur votre production pour en servir à chacun de vos apéritifs... C'est plutôt l'originalité de la fructification de l'arachide qui justifie d'en avoir un peu dans son potager", précise Blaise Leclerc.

3 - La citronnelle

© toeytoey2530 - Getty Images

Pour aromatiser la cuisine ou faire des tisanes, la citronnelle est une plante aux longues feuilles qui peuvent atteindre 1 m. Attention, elle craint le gel et préfère les climats doux.

4 - Le coton

© Joao Bento da Silva - Getty Images

"Avec deux ou trois pieds par an, je récolte tout de même assez de fibres pour mon usage personnel (par exemple saignements de nez ou petites coupures)", écrit l'ingénieur à propos du coton.

5 - Le kiwano

© 5second - Getty Images

Concombre du Kenya ou concombre cornu d'Afrique sont les deux autres appellations du kiwano. Ce cucurbitacé a besoin de chaleur, c'est pourquoi Blaise Leclerc recommande de le semer en avril, quand le risque de gelées est moindre.

6 - Le papalo

© MazatlL - Getty Images

Originaire du Mexique, le papalo est une plante "qui aime la chaleur et le soleil. Assez résistant à la sécheresse, le papalo nous offre des petites feuilles d'un goût incomparable, à tester en cuisine pour découvrir de nouvelles saveurs", explique Blaise Leclerc.

7 - La patate douce

© ThuTruong - Getty Images

La patate douce se récolte "en fin de saison, pas avant le mois d'octobre, mais avant les premières gelées. Il est préférable de faire ses plants à l'abri, au mois d'avril, en déposant des morceaux de tubercule dans des pots remplis de terreau. Les plants peuvent ensuite être installés en pleine terre dès que les gelées ne sont plus à craindre", indique-t-il.

8 - Le physalis

© 5second - Getty Images

Le physalis est un fruit sucré, que l'on trouve de plus en plus dans les desserts des restaurants. Blaise Leclerc précise : "la plante étant assez volumineuse, environ 1 m de hauteur et autant de diamètre, il est préférable de la tuteurer dans les climats ventés. Les plants sont à préparer à l'intérieur dès le mois de mars, pour une installation en pleine terre au mois de mai."

9 - Le pois chiche

© shelma1 - Getty Images

Le pois chiche est particulièrement adapté au réchauffement climatique car sa culture nécessite peu d'eau. "On peut le semer en hiver ou au début du printemps car il n'a pas besoin de chaleur pour germer (contrairement au haricot par exemple), il profite de l'humidité du sol avant la sécheresse estivale", développe le jardinier.

10 - La tétragone

"La tétragone peut remplacer l'épinard en été car elle est plus résistante à la chaleur, alors que les épinards ont tendance à monter en graines dès la fin du printemps. On consomme les feuilles, plus charnues", souligne Blaise Leclerc.

Découvrez ici plus de conseils pour adapter votre potager au réchauffement climatique.

Ce site utilise Google Analytics.