ÉNERGIE-RENOUVELABLE - Vous voulez vous engager dans la transition écologique ? Il est possible d'utiliser le financement participatif pour développer des coopératives énergétiques. Notamment grâce à la plateforme Enerfip.

Vous avez envie d'agir à votre niveau pour favoriser la transition énergétique, mais vous vous dites que ce ne sont pas les quelques panneaux solaires que vous installerez sur votre toit pour votre consommation personnelle qui changeront la donne ? Il faut voir un peu plus grand, à l'échelle d'un quartier ou d'un village, par exemple.

Vous n'êtes pas les seuls à y penser. Et même à agir. Selon le dernier baromètre Crowdfunding EnR de GreenUnivers, publié le 4 mai 2017, en France, 66 projets de production d'énergies renouvelables ont été financés par des citoyens en 2016. 

Ce système connaît un véritable essor depuis le vote d'une mesure de la loi de transition énergétique du 17 août 2015, qui incite les producteurs d'énergie renouvelable à associer le grand public au financement de leurs projets.

Plateformes 100% green

Certaines plateformes sont entièrement consacrées au développement durable. C'est le cas d'Enerfip, une start-up née en 2014 et dédiée aux énergies renouvelables. Avec plus de 450 nouveaux inscrits en moyenne par mois en 2017, la "communauté Enerfip" compte aujourd'hui plus de 3 300 membres.

Au total, 3,3 millions d'euros ont été collectés pour 19 cagnottes gagnantes. Parmi les projets financés, on retrouve un parc éolien, des centrales photovoltaïques sur les toits de particuliers, ou encore une solution de valorisation de l'énergie par le stockage et le transport de chaleur

La start-up accompagne et conseille les porteurs de projets tout au long de leur levée de fonds, pour des prêts allant de 2 à 6 ans.

Concrètement, Enerfip aide à choisir le type de financement, promeut le projet ainsi que la collecte et intervient sur le lieu de l'initiative, pour échanger avec les futurs investisseurs”, indique Géraldine Wolber, responsable communication et marketing de la start-up. 

Cela les rassure de constater qu'une équipe de professionnels est là pour répondre à leurs questions.” 

Pour se rémunérer, l'entreprise ponctionne 4 à 8% du montant de la collecte (à négocier selon la complexité du projet) , sachant que les frais de dossier (1 000 euros), en sont déduits si le projet aboutit.

© Getty Image / Qingwa

Une démarche accessible à tous

Une équipe qui rassure aussi les porteurs de projets, raconte Juliette Théveniaud, chargée du projet "1, 2, 3 soleil", un parc solaire photovoltaïque citoyen à Luc-sur-Aude dont nous vous avions présenté le projet, et qui a rassemblé ainsi 270 000 euros.

Cela représente un confort technique et un soutien très intéressant dans le suivi de la collecte puis de l'actionnariat. La mise en place de notre parc éolien a été grandement facilitée par rapport aux pionniers qui ont eu recours à d'innombrables dispositifs.” 

Pour être sélectionné par Enerfip, il suffit d'envoyer un mail en présentant son idée et en joignant toutes les pièces justificatives dont on dispose (objectif, business plan, bilan, état d'avancement). 

Enerfip réalise ensuite un audit complet pour valider la faisabilité du projet. Cette étape ne doit pas décourager les esprits ingénieux, rassure Juliette Théveniaud, même si, dans son cas, le dossier "123 soleil", a été principalement réalisé par la mairie de Luc-sur-Aude, avec l'aide de partenaires spécialisés dans les énergies renouvelables.

"Monter un projet écologique est accessible à tout un chacun !”, insiste-t-elle. “Les plateformes de financement participatif ont le vent en poupe et bénéficient donc de l'oreille attentive des institutions, d'autant qu'il existe de nombreuses aides et formations sur les montages financiers, les spécificités juridiques et techniques. Bref, tout un environnement favorable à l'action citoyenne.

Un succès à venir

Pour l'heure, seule l'initiative "1, 2, 3 soleil" a été co-réalisée avec les habitants d'une commune, les autres projets étant portés par des grands noms du secteur green. Mais la situation devrait évoluer.

Les financeurs sont désireux d'actions vertueuses citoyennes, estime Géraldine Wolber. Et les réussites des grandes entreprises vont faire des émules, donnant envie à des acteurs plus petits de se lancer.

Si vous ne vous sentez pas encore prêts à lancer votre projet, vous pouvez toujours investir dans ceux de vos voisins ! Ce placement éthique et solidaire est simple et accessible. Sur Enerfip, on peut participer à partir de 10 euros, sans frais. Mais il existe bien d'autres plateformes, comme lumo, wiseed, ou encore lendosphère.

Il est aussi plus avantageux qu'une simple épargne, avec des taux d'intérêt entre 4 à 8%, sur 2 à 5 ans. Pour Juliette Théveniaud, c'est “une manière de se réapproprier la question des énergies et de redonner du pouvoir à l'économie locale”.