VILLE - Nexity Lab et Maddyness ont sorti leur top 6 des villes françaises les plus "smart". Découvrez leur palmarès

Open-data, smart-grid, portail numérique, FabLab ou encore e-administration : les caractéristiques sont nombreuses quand il s'agit de smart-city, ou ville intelligente en français. 

Quelles sont les meilleures smart cities de France ? Un palmarès du Nexity Lab et Maddyness ont pris en compte l'ensemble de ces critères.

Lyon : la ville des réseaux intelligents 

 

 

 

Alors qu'elle avait été élue première ville intelligente de France en 2015 par le Parlement européen, la ville de Lyon est désormais le premier territoire en terme de smart-grid. Oui, vous savez les smart- grids, ces réseaux intelligents qui ajustent le flux d'électricité entre fournisseurs et consommateurs.

Bon plan donc pour celles et ceux qui veulent réduire leur facture d'énergie et accélérer la transition énergétique ! 

Lille : l'école de la smart city 

 

 

 

Pour former les futurs penseurs de la smart city, l'Université Lille 1 a inauguré en 2010, SunRise, un démonstrateur de la ville intelligente. Cette petite ville est une sorte de labo grandeur nature pour expérimenter les bienfaits de la smart city idéale. 

Issy-les-Moulineaux : écoquartier innovant

 

 

On vous avait parlé de l'inauguration du premier immeuble de France 100% connecté à Issy-les-Moulineaux. Pas étonnant donc que cette commune des Hauts-de-Seine se retrouve dans le palmarès.

Ici, il est question de l'éco-quartier du fort d'Issy, dont les besoins en chauffage et eau chaude sont presque entièrement couverts grâce à deux puits géothermaux. Quartier innovant donc, puisqu'il expérimente un réseau énergétique intelligent.

Nantes : championne de l'open-data

 

 

 

 

 

L'open-data signifie donnée ouverte, cela désigne les données numériques dont l'accès est public et libre de droit. Elle est devenue, un outil indispensable pour répondre à la demande de transparence toujours plus accrue des citoyens vis-à-vis des pouvoirs publics. 

C'est dans cette optique que la ville de Nantes a développé une application dédiée à la mobilité appelée "Nantes dans ma poche". Le but ? Inciter les Nantais à échanger diverses informations pour signaler un problème aux voisins de leur quartier ou plus simplement consulter l'ouverture de la piscine près de chez eux.

Montpellier : des quartiers exemplaires

 

 

Le principe d'ÉcoCité a été lancé en 2008 dans le but de conduire la transition écologique des collectivités territoriales françaises. Au-delà de la question environnementale, il s'agit de proposer de nouveaux projets urbains durables où la cohésion sociale prime.

À Montpellier, les quartiers de la Mantilla et d'Eureka font figure d'exemple puisqu'ils sont les ÉcoCités les plus avancées de France selon le Nexity-Lab et Maddyness. Suivre l'accompagnement des personnes âgées et optimiser la consommation énergétique sont les deux projets phares de ces territoires urbains. 

Dijon : une ville pionnière pour la centralisation de l'espace public 

 

Dijon ambitionne de devenir une smart métropôle 3.0. Pour ce faire, les services et équipements de 24 communes de la métropôle dijonnaise seront pilôtés depuis un centre unique connecté. 

Cette gestion centralisée de l'espace public a pour but d'améliorer l'efficacité des services et permettre aux habitant-es d'avoir accès à l'ensemble des données concernant la commune. Le projet sera opérationnel fin 2018.