|

PATRIMOINE - Une campagne de financement participatif propose aux internautes de sauver le féérique château de la Mothe-Chandeniers, dans la Vienne.

À l'époque digne des plus beaux contes de fées, il y a fort longtemps que le château de la Mothe-Chandeniers dans la Vienne ne fait plus rêver...

La nature a repris ses droits sur cette bâtisse datant du 13ème siècle et laissée à l'abandon depuis de nombreuses années. Pour faire revivre l'esprit des lieux et restaurer ces vieilles pierres, Dartagnans, Adopte un château et l'association les Amis du château ont lancé une campagne de financement participatif.

Chaque internaute peut devenir propriétaire d'une part, pour un montant de 51 euros. Votre désir de devenir châtelain-e ne tient qu'à un clic.

Un financement original pour préserver le patrimoine

Un accord a été conclu avec l'actuel propriétaire : il faut réunir au minimum 500 000 euros pour racheter ce château à l'allure romantique.

Proposée sur la plateforme Dartagnans, la campagne de financement participatif est accessible à toutes et tous. Natif de la région ou étranger vivant à l'autre bout du monde, chacun peut apporter sa pierre à l'édifice.

Pour 50 euros, l'internaute "adopte le château" et fait un geste altruiste. À la fin de la campagne, si toute la somme demandée est récoltée, chaque donateur, pourra, s'il le souhaite, donner 1 euro de plus pour devenir réellement copropriétaire et bénéficier d'une part de la société qui gèrera le château.

Et pour 10 euros supplémentaires, l'internaute recevra sa part sous la forme d'un coffret-cadeau, à offrir pour Noël.

Mais cela ne suffira pas pour financer les travaux de rénovation. D'autres campagnes seront menées auprès des nouveaux copropriétaires, pour récolter de nouveaux fonds.

© Dartagnans, Adopte un château et l'association des Amis du château

Un château majestueux à l'abandon

Bâti au 13ème siècle, le château a connu de nombreuses heures de gloire. Dès 1650, lorsque François de Rochechouart s'y exile après la Fronde, le château devient un lieu où une véritable cour se réunit. En 1776, c'est René Charles de Maupeou, vice-chancelier et garde des Sceaux de France, qui récupère La Mothe.

© Dartagnans, Adopte un château et l'association des Amis du château

Probablement pillé et laissé à l'abandon pendant la période révolutionnaire, le château est acheté en 1809 par François Hennecart, riche entrepreneur parisien, qui le fait restaurer, ainsi que ses alentours : des canaux sont creusés, des allées tracées, un vignoble planté.

En 1857, le baron Edgard Lejeune, écuyer de l'empereur Napoléon III, entreprend aux alentours de 1870 une reconstruction massive dans le goût romantique. Cette reconstruction métamorphose le château puisque l'architecte anglais chargé des travaux s'inspire des châteaux de la Loire.

© Dartagnans, Adopte un château et l'association des Amis du château

Mais le dimanche 13 mars 1932, alors que le baron Robert Lejeune vient d'y faire installer le chauffage central, un violent incendie se déclare. Le château finira dans un piteux état.

En 1963, l'industriel à la retraite Jules Cavroy rachète le domaine à la veuve du baron Lejeune pour en faire une exploitation agricole pilote.

Racheté par la suite en lots, le château finira par être laissé à l'abandon pendant de nombreuses années...

© Dartagnans, Adopte un château et l'association des Amis du château

Il ne vous reste que quelques jours pour écrire une nouvelle page de l'histoire de ce château, comme déjà 4 940 autres internautes du monde entier. L'un d'entre eux  serait ni plus ni moins que Stéphane Bern, un très populaire amoureux de l'histoire française...