ENGAGEMENT - Julien Vidal a accompli une nouvelle action écologique ou solidaire chaque jour pendant un an. Son but : montrer que chacun peut avoir un impact positif, à son échelle.

L'ambition de Julien Vidal, 31 ans, est de changer le monde. Rien que ça. Le mieux, c'est qu'il est en passe d'y arriver. Et d'entraîner de nombreuses personnes à sa suite !

En septembre 2016, après 7 ans passés à travailler dans le développement durable en Amérique du Sud et en Asie, il revient vivre à Paris avec l'envie de continuer à donner du sens à son quotidien. Il lance alors le projet Ça commence par moi.

Le principe : accomplir une nouvelle action écologique, solidaire ou de consommation responsable chaque jour pendant un an, afin de prendre de nouvelles bonnes habitudes.

Et il y arrive. En un an, Julien divise par 2 son empreinte écologique.

"Si aujourd'hui, toute la population mondiale vivait de la même manière que moi, on aurait besoin des ressources de 0,7 planète. ?Ce qui est considérablement moins qu'actuellement, puisque l'on consomme 1,7 planète chaque année", explique-t-il, en renvoyant vers les détails de ses calculs sur son site.

Faire pipi sous la douche et acheter de l'électricité verte

Dans le top 10 des actions qui changent le monde, listées sur son site :

  • être végétarien (Julien partait avec une longueur d'avance, il l'est déjà depuis quelques années),
  • rejoindre un supermarché coopératif, dans lequel les clients sont aussi les patrons, et où les produits sont bio et locaux,
  • acheter de l'électricité verte,
  • composter ses déchets...

Julien adopte également des réflexes plus simples (mais loin d'être anecdotiques) :

  • faire pipi dans sa douche pour économiser 10 litres d'eau par jour,
  • coller un stop pub sur sa boîte aux lettres,
  • avoir toujours une gourde sur soi, pour ne plus jeter de bouteilles en plastique,
  • réaliser ses propres produits ménagers écolos...

Et tout cela en ayant une activité professionnelle pour montrer que les contraintes de la vie active n'empêchent pas de changer le monde quotidiennement. Julien Vidal a encadré pendant un an des jeunes en service civique au sein de l'association Unis-Cité).

Sans être parfait, le principal, c'est d'avancer

Il a bien sûr fallu un peu de temps à Julien pour se créer de nouvelles routines de consommation, comme ne plus oublier son sac en tissu en allant faire ses courses.

Tu dois désapprendre tout ce qu'on t'a inculqué toute ta vie : consommer, jeter, gâcher”, estime-t-il.

S'il veut montrer l'exemple, il ne se prétend pas infaillible. “Je ne fais pas tout parfaitement. La preuve, j'ai commandé un café qui n'est certainement pas équitable”, remarque-t-il en touillant sa tasse.

Mais, à ses yeux, avoir conscience de l'impact de chacun de ses gestes, et accepter ses propres limites, ne doivent pas décourager. “Le principal, c'est d'avancer.

Pour convaincre donc, pas question de culpabiliser les autres, ni de tenir un discours moralisateur. “Je n'ai jamais eu autant d'impact sur les gens que depuis que j'ai arrêté de vouloir les changer”, résume-t-il.

Donner la parole à tous ceux qui agissent au quotidien

Julien influence d'abord son entourage. Des amis viennent spontanément avec des plats faits maison pour un apéro chez lui. Son frère le tient aussi régulièrement informé de ses initiatives. 

Mais son impact est bien plus large, en témoignent les 4000 personnes qui suivent sa page Facebook.

Maintenant que son année de défis est terminée, le site Ça commence par moi va s'ouvrir à toutes les personnes qui veulent témoigner de leurs gestes positifs, pour devenir une plateforme collaborative. “Des gens qui ont des enfants, une maison, une voiture...”, note Julien.

Vont suivre aussi une émission de radio, un livre et des ateliers. Julien en a déjà animé quelques-un et fait prendre conscience à chaque fois aux participants, qu'ils agissent déjà de façon positive.

Il insiste : “Après un an, je suis fier de pouvoir dire que changer le monde, ça commence par moi, et même, ça commence par nous !

À retenir

Pour changer le monde à votre tour :

  • Calculez votre empreinte écologique grâce au site créé par le Global Footprint Network (l'institut en charge de calculer chaque année le jour du dépassement).
  • Commencez par choisir des actions qui vous font plaisir et dont vous mesurez l'impact tout de suite, pour prendre confiance en vous.
  • Gardez en tête qu'il n'y a pas de petit geste : quand on a commencé, difficile de s'arrêter !